ÊTRE AIDANT ET TRAVAILLER

La journée des aidants, le 6 octobre, est l’occasion de rappeler que les proches aidants sont entre 8 et 11 millions en France et parmi eux, 66 % sont actifs*. Mener de front son rôle d’aidant et sa vie professionnelle  n’est pas un long fleuve tranquille, des solutions peuvent être mobilisées ! L’entreprise a également un rôle à jouer face à cet enjeu de société. Salariés aidants, employeurs, ALLO Alex vous en dit plus.

 

Commençons par rappeler, qu’est-ce qu’un aidant ?

 

Que l’on parle d’« aidant familial », de « proche aidant » ou d’« aidant naturel », ces termes désignent la même chose. Il s’agit d’un proche aidant une personne malade, en situation de dépendance ou en situation de handicap. Ce terme n’est pas un statut juridique mais permet la prise en considération de l’aide apportée par ce proche qu’il soit parent, ami ou voisin. Cette aide peut être très variée : aide pour les tâches du quotidien (ménage, courses), aide à la toilette, préparation ou livraison de repas, coordination des personnels soignants venant administrer des soins à domicile, véhiculer la personne de son domicile à ses rendez-vous médicaux… La personne peut apporter dans un premier temps une aide ponctuelle qui peut évoluer au fur et à mesure en nature et en fréquence

Souvent les aidants, parce que naturels, s’ignorent et ne font pas état de leurs préoccupations et de leurs actions quotidiennes au travail ou à leurs proches. Lors de son dernier baromètre dédiée aux aidants, la Fondation April met en avant que près d’un quart de la population dit « apporter régulièrement et bénévolement une aide à un proche qui est malade, en situation de handicap ou dépendant. »

Selon ce même baromètre, près d’un aidant sur deux en 2021 se perçoit comme tel. Un chiffre en hausse, qui montre une progression dans la prise en compte du statut des aidants mais qui n’est pas suffisantDe plus, le rôle d’aidant ne peut se reconnaître qu’à partir du moment où la personne aidée reconnaît elle-même sa maladie ou si elle est en état de totale dépendance. Si la personne ne se reconnaît pas malade ou ne veut pas parler de sa maladie (cancer, troubles mentaux, dépression, burn out, etc.), il sera difficile alors pour l’aidant de se reconnaître comme tel, son rôle ne pouvant être reconnu aux yeux de son entourage personnel et professionnel. 

 

Actifs aidants, comment concilier son rôle d’aidant et sa vie professionnelle ?

 

Travailler tout en tenant son rôle d’aidant n’est pas chose aisée. Cela demande une organisation et un accompagnement. La fatigue, la charge mentale et le risque de burn out sont réels, sans compter la relation avec la personne aidée qui peut s’altérer parfois, d’épuisement. Comment faire alors pour concilier son rôle d’aidant et sa vie professionnelle ?

Déjà en 2015, deux enquêtes de l’ACMS montraient que la situation d’aidant constituait un « handicap indirect » pour les salariés car l’impact sur leur vie professionnelle et leur santé est réel. Les services de santé au travail ont donc un rôle à jouer dans la prise en compte du rôle des aidants : écoute, propositions d’aménagements d’horaires, télétravail, informations sur les dispositifs institutionnels et sensibilisation des employeurs (Source : ACMS)

Il existe en effet des dispositifs qui peuvent permettre à l’aidant de se consacrer entièrement à son proche (le congé proche aidant par exemple) pendant une période ou de se reposer (le droit au répit). La mise en place de plage de télétravail et la flexibilité des horaires peuvent également être des solutions, cela limite le temps perdu dans les transports par exemple. Le temps étant un précieux allié quand il faut s’occuper d’un proche malade.

Faire part de ses besoins à son manager, aux ressources humaines et à la médecine du travail peut permettre d’être accompagné, comme le témoigne Mélanie, qui a pu parler à son employeur et être soutenue. Ouvrir le dialogue sur les problématiques rencontrées, lever les tabous et partager ses difficultés et ses besoins semble une première étape afin de pouvoir concilier le rôle d’aidant et le travail.

 

Employeurs, comment accompagner ce sujet dans votre entreprise ?

 

Certaines entreprises ont décidé d’accompagner davantage les aidants en les incluant notamment dans une réflexion pour prendre en compte leurs besoins et définir avec eux les accompagnements correspondants en entreprise et plus de coordination entre les différents acteurs de l’accompagnement au sein de l’entreprise. C’est le cas dans les entreprises de Kevin FavratPhilippe Triboulet ou Pascal Andrieux.

 

Vous pouvez également aborder ce sujet avec la médecine du travail pour voir quelles solutions d’accompagnement mettre en place. La Haute autorité en santé (HAS) a notamment émis des recommandations à destination des professionnels du secteur social et médico-social pour soutenir les aidants qui peuvent être des premières connaissances et pistes pour des solutions** à mettre en place pour tous. Par ailleurs, il peut être intéressant dans un premier temps, de faire de la sensibilisation, par exemple en  créant des supports de communication dédiés ou en organisant des événements de sensibilisation ouverts à tous sur cette thématique. Informer les collaborateurs sur les dispositifs d’accompagnement existants en interne et en externe, ceux prévus par l’organisme de prévoyance, réfléchir ensemble à la création de dispositifs spécifiques à l’entreprise, informer sur les associations, l’existence d’ALLO Alex, peuvent être des solutions. Puis, dans un second temps, favoriser les échanges entre pairs aidants au sein de l’entreprise : par l’intermédiaire de plateformes d’échanges, anonymes ou non, ou l’organisation de rencontres pour les aidants identifiés. Informer sur les solutions d’accompagnement psychologique ou proposer un soutien psychologique est également important. Il y a plusieurs possibilités : que ce soit dans le cadre de la prévoyance d’entreprise ou avec un cabinet de conseil par exemple. 

Et vous, votre entreprise, quelles actions a-t-elle engagées pour accompagner les aidants dans l’entreprise ?

 

Salarié et aidant, vous souhaitez témoigner des dispositifs dont vous avez bénéficié ?
Employeur, vous avez mis en place des solutions spécifiques à votre entreprise pour aider les aidants à mieux concilier leur rôle d’aidant et leur vie professionnelle ?
Vous souhaitez partager votre témoignage, écrivez-nous à alloalex@wecareatwork.com

Pour toutes vos questions, sachez qu’ALLO Alex est là pour vous aider ! Pour rappel, le service est joignable du lundi au vendredi de 9h à 17h (appel gratuit)

Suivez notre actualité !  

 


* baromètre Fondation April-BVA 2021

** Ressources complémentaires de la Haute autorité de Santé (HAS) à destination des professionnels du secteur social et médico-social

Fiche Repères aidants – Ce que je vois, ce qu’ils me disent, 2016 [consulté le 6 octobre 2021]
Recommandations de bonnes pratiques professionnels – Le soutien aux aidants non professionnels, 2018 [consulté le 6 octobre 2021]