MALADIE ET TRAVAIL, TOUT N’EST PAS ROSE

La déferlante rose du mois d’octobre ne vous a pas échappé. Un mois de prévention contre le cancer du sein. Cette mobilisation est importante, mais elle doit durer toute l’année, pour sensibiliser au dépistage mais aussi aux conséquences de la maladie, notamment en terme d’emploi  !

Chez ALLO Alex, chaque jour, chaque mois, on se mobilise pour l’inclusion de tous les cancers au travail, de toutes maladies chroniques ! Parce que concilier maladie et travail n’est pas rose et que l’on a tous un rôle à jouer, parlons-en… 

 

MALADIE ET TRAVAIL TOUT N’EST PAS ROSE 

 

Ce soir, 1 200 personnes auront appris qu’elles ont un cancer. Parmi elles, 40% travaillent ! Plus largement, en France, 4,5 millions d’actifs vivent avec une maladie chronique. Grâce aux progrès thérapeutiques, vivre avec une maladie chronique ou après un cancer est devenu une réalité. 

« Dans mon entreprise de 200 salariés, sur une période de cinq ans, il n’y a pas une année où une femme n’a pas été touchée par un cancer » témoigne Cécile*

La maladie est davantage prise en compte dans les entreprises, mais c’est loin d’être une généralité. Concilier maladie et travail est un vrai parcours du combattant. Si l’on prend l’exemple du cancer, bien qu’1 actif sur 2 ayant eu un cancer a choisi d’en parler au représentant RH, de nombreux tabous subsistent, puisque 51% des actifs pensent qu’il est difficile de révéler son cancer au travail. (Source : Baromètre Cancer@work 2021) Cette difficulté souligne l’absence de confiance en l’entreprise et en les accompagnements qu’elle peut proposer, voire leur méconnaissance. 

Parallèlement, les discriminations subsistent. En 2020, 12 % de personnes interrogées par le Défenseur des droits déclarent être mal à l’aise avec des collègues ou des supérieurs hiérarchiques atteints d’une maladie grave ou chronique, quel que soit le secteur d’activité. C’est l’une des catégories de personnes pour lesquelles les préjugés semblent être profondément ancrés dans la société. Sur les 88% des actifs ayant un cancer qui ont repris le travail, 1 salarié sur 5 n’a pas le sentiment d’avoir retrouvé sa place. Tandis que 56% des salariés pensent que leur entreprise devrait mieux accompagner les salariés malades et 49% estiment qu’elle pourrait mieux accompagner les aidants. (Source : Baromètre Cancer@work 2021) Il y a donc encore des progrès à faire.

« En tant que salariés malades, c’est souvent à notre initiative qu’émergent des solutions d’aménagements ou d’accompagnements. Il faut aller les chercher, les proposer… Cela devrait être proposé par la structure de l’entreprise » 

Or, concilier maladie et travail est non seulement possible, mais également source de création de valeur humaine et économique pour les entreprises et pour la société. 

 

SALARIÉ, VICTIME DE DISCRIMINATION, VERS QUI SE TOURNER

 

Quand on est victime de discrimination, on peut avoir du mal à y faire face. Il est important de pouvoir s’informer et se tourner rapidement vers les personnes susceptibles de nous aider quand c’est le cas. Dans un premier temps, le salarié qui s’estime victime de discrimination peut se rapprocher de la médecine du travail et des ressources humaines si c’est possible et des délégués du personnel ou du CSE de son entreprise. 

Ensuite, il peut contacter l’Inspection du travail ou le Défenseur des droits pour demander des informations et se faire conseiller. Le Défenseur des droits peut être saisi en appelant le 3928 ou par la plateforme antidiscriminations.fr. Ces interlocuteurs peuvent aider à trouver le service le plus adapté à chaque situation. S’il y a conflit, le salarié, comme l’employeur, peut également se rapprocher du Conseil des Prud’hommes.

Si c’est prévu dans son contrat, le salarié peut contacter l’assistance juridique auprès de la mutuelle ou de la prévoyance. Des services similaires peuvent être proposés par la ville où il réside, par le département ou la région.

 

Employeur, salariés, nous avons tous un rôle à jouer

 

Comment lutter contre les discriminations envers les personnes malades en entreprise ? Comment mettre en place une politique sociale qui soit réellement inclusive ? Se former et sensibiliser les équipes est la clé (lien article formation). Plus la parole sera libérée sur le sujet, moins il y aura d’incompréhensions et de discriminations. Les discriminations résultant de préjugés et de méconnaissance de la maladie. Rappelons que 80 % des handicaps sont invisibles ! Et c’est important d’agir à tous les niveaux.

« Ayant eu des personnes touchées dans son entourage, mon manager connaissait les conséquences de la maladie. Il a été très compréhensif et a été mon plus grand allié. Je me suis sentie épaulée, assistée par l’équipe. »

Prendre soin de ses salariés malades ou aidants, c’est finalement prendre soin de l’ensemble des salariés et donc de sa société. À la clé, le maintien dans l’emploi des personnes malades bien sûr, mais aussi une performance durable : des salariés confiants et engagés, une baisse de l’absentéisme, et une meilleure qualité de vie au travail pour toutes et tous. Nous avons tous à gagner à mieux concilier maladie et emploi : les personnes, les entreprises et la société française.

La crise sanitaire a permis de s’interroger davantage sur la question de la santé au travail. Se rendre compte que le télétravail était possible dans certaines entreprises a ouvert une porte pour les malades chroniques souhaitant continuer à travailler en adaptant leur emploi du temps pour leurs traitements ou pour gérer leur fatigabilité ou d’autres symptômes problématiques avec plus d’aisance.

« Avec le COVID, le télétravail est devenu une évidence. Pour les personnes en situation de maladie cela a pu contribuer à changer la donne »

Des entreprises s’engagent déjà. Elles mettent des actions internes en place – outils, communication sur les dispositifs existants, accompagnements pluridisciplinaires adaptés, aménagements personnalisés – et elles forment leurs salariés. Qu’elles s’engagent auprès de Cancer@Work, se fassent accompagner par Wecare@Work ou individuellement, Chaque jour, ces entreprises avancent sur le sujet de la maladie au travail à leur échelle, en impliquant les salariés concernés et plus généralement l’ensemble des collaborateurs dans leurs réflexions et leurs actions. 

Et vous, votre entreprise, quelles actions a-t-elle engagées pour concilier cancer et plus généralement maladie et emploi ?

 

Salarié•e malade, vous souhaitez témoigner de votre parcours maladie et travail ? Peut-être avez-vous été victime de discriminations ?

Employeur, vous avez dû faire face à une situation de discrimination dans votre entreprise, comment y avez-vous remédié ?

Vous souhaitez partager votre témoignage, écrivez-nous à alloalex@wecareatwork.com

Un grand MERCI à Cécile* qui a accepté de témoigner et de partager son expérience pour cet article.

 

Pour toutes vos questions, sachez qu’ALLO Alex est là pour vous aider ! Pour rappel, le service est joignable du lundi au vendredi de 9h à 17h (appel gratuit)
Suivez notre actualité !  

 


* Le prénom a été changé.

Crédit photo : Canva