SE FORMER C’EST ESSENTIEL POUR MIEUX CONCILIER MALADIE ET TRAVAIL

En France en 2019, 15 % de la population active étaient touchés par les maladies chroniques invalidantes, selon le Conseil économique social et environnemental ce chiffre pourrait atteindre 25 % en 2025. Nous sommes tou•t•e•s potentiellement concerné•e•s, de près ou de loin, que cela nous touche personnellement ou touche l’un•e de nos proches, de nos collègues… Mais sommes-nous prêts pour faire face à tous les enjeux du sujet dans nos entreprises ? Dans la majorité des cas, les situations sont gérées en mode pompier (voire pas gérées du tout…) Comment donc mieux appréhender le sujet, lever les tabous sur les maladies au travail et améliorer notre façon d’accompagner les personnes en situation de maladie ou les proches aidants dans l’entreprise ? Se former est la clé…

 

LES ENJEUX

 

Mieux concilier, au quotidien, maladies, handicap et travail est un sujet de société ouvert auquel nous devons rapidement apporter des réponses concrètes. Au-delà de la prise de conscience collective de la répercussion que peut avoir la maladie sur la vie personnelle et professionnelle des individus, induite par la crise sanitaire actuelle, la question de la maladie au travail nous confronte à des choix de société.

La façon dont nous appréhendons et prenons en charge la maladie et le handicap, dans leur dimension sociale et professionnelle, impacte l’emploi et façonne les mécanismes de solidarité sur lesquels s’appuie notre système de protection sociale. La pandémie de COVID-19 a mis en lumière l’importance de conjuguer maladies et travail. Cette expérience exceptionnelle peut être l’accélérateur pour l’inclusion des personnes malades et handicapées dans notre société. Nous avons tous à y gagner, humainement et économiquement. De plus, les discriminations résultent de préjugés et de méconnaissance de la maladie. Rappelons par exemple que 80 % des handicaps sont invisibles et surviennent dans la majorité des cas après une maladie ! Dès lors, comment accompagner les personnes en situation de maladie ou les proches aidants dans le cadre professionnel ?

 

POURQUOI SE FORMER ?

 

Se former et sensibiliser les équipes est la clé, c’est essentiel pour mieux concilier maladie et travail. Plus la parole sera libérée sur le sujet, moins il y aura d’incompréhensions et de discriminations et plus l’entourage professionnel sera à même de pouvoir accompagner les personnes malades ou les proches aidants qui font face à des difficultés.

Les maladies chroniques, comme le cancer – les maladies cardiovasculaires, le diabète, l’endométriose, la sclérose en plaque… et leurs traitements ont  un impact sur la qualité de vie des patients et sur leur vie professionnelle. Par exemple, 3 personnes sur 5 déclarent avoir conservé des séquelles cinq ans après le diagnostic d’un cancer. Par ricochet, c’est l’équipe et toute l’entreprise qui sont impactées ; d’où l’importance de mieux connaître le sujet pour pouvoir accompagner et guider les salariés dans cette étape de leur vie.

Que vous soyez dirigeant, professionnel des ressources humaines, référent handicap, manager ou collègue, vous avez tous un rôle à jouer. Vous pouvez vous former dans une démarche de prévention de la santé au travail (RPS*, TMS*), dans une démarche globale de la responsabilité sociétale de l’entreprise ou dans le cadre de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés (OETH).

La maladie ne définissant pas qui nous sommes, c’est important que les personnes en situation de maladie puissent se sentir en confiance et accompagnées, que ce soit pour les démarches administratives, les rendez-vous avec la médecine du travail, les possibilités d’aménagement de poste et d’organisation ou encore sur toute la dimension relationnelle. Cela favorisera leur retour et leur maintien en emploi !

Permettre aux différents collaborateurs et collaboratrices, managers, chargé•e•s et responsables RH et aux dirigeants de se sensibiliser, de se former sur la maladie au travail et ses conséquences, c’est leur permettre de s’approprier le sujet du cancer et des maladies chroniques au travail et d’avoir les bons outils et les bons conseils pour être prêts à accompagner au mieux les collaborateurs en situation de maladie ou les proches aidants au sein de l’entreprise.

 

COMMENT SE FORMER ?

 

En présentiel, et distanciel, avec de l’e-learning… Wecare@work peut vous accompagner dans votre démarche et propose différentes formules en fonction de vos besoins et de vos budgets. Organisme de formation certifié Datadock et Qualiopi, vous pourrez ainsi bénéficier d’une formation de qualité, par des experts du sujet, qui pourront également partager leurs expériences en tant que patient ou aidant. Plusieurs financements sont possibles : par les OPCO pour les entreprises de moins de 50 salariés, par vos budgets formation ou handicap (toute l’offre d’accompagnement de Wecare@work est éligible dans le cadre de l’OETH). 

Les formations de Wecare@work ont pour objectif de permettre aux différents collaborateurs et collaboratrices, managers, chargé•e•s et responsables RH et aux dirigeants de s’approprier le sujet du cancer et des maladies chroniques au travail. Elles ont pour but de démontrer le champ des possibles de la création de valeur pour l’entreprise par une meilleure inclusion de la maladie, de mobiliser les personnes face à cet enjeu sociétal majeur, de faire évoluer leur regard sur les personnes malades et de se doter des bons outils et conseils pour faire face aux situations. Toutes les formations sont basées sur une pédagogie participative avec de nombreux échanges et retours d’expériences.

Pour en savoir plus, s’inscrire à cette session ou voir les prochaines proposées : écrivez-nous !

 

Et pour les personnes malades ?

Il existe aussi des solutions de formation et d’accompagnement pour qu’elles puissent être actrices de leur conciliation entre maladie et travail, en ayant accès à la bonne information au bon moment (à tout moment), qu’elles puissent être guidées et orientées à chaque étape de la maladie ! Wecare@work a développé un outil digital inédit en complément de la ligne ALLO Alex. Chaque entreprise peut adopter l’outil pour ses salariés concernés par la maladie, c’est un vrai référent digital plébiscité par les patients ! Pour en savoir plus, c’est simple comme bonjour@wecareatwork.com.

 


* RPS : On parle de RPS pour désigner les risques psychosociaux, qui correspondent à des situations de travail où peuvent être présentes du stress, des violences internes ou externes. Ils peuvent être conséquents de l’activité en elle-même ou de l’organisation et des relations de travail.

* TMS : Il s’agit des troubles musculosquelettiques. Ce sont des maladies qui touchent les articulations, les muscles et les tendons.

 

Sources :

La Vie deux ans après un diagnostic de cancer – Paris, 2012 – Inserm [consulté le 4 mars 2021];
La Vie cinq ans après un diagnostic de cancer – Paris, 2018 – Inserm [consulté le 4 mars 2021];
– CHASSANG Michel et GAUTIER Anne, Les avis du CESE – Les maladies chroniques, Paris, juin 2019, CESE 14, p.33, [consulté le 9 décembre 2020];