COMMENT MAINTENIR LE LIEN AVEC SON COLLÈGUE EN ARRÊT DE TRAVAIL ?

Dans nos articles précédents, nous avons vu comment changer le regard sur la maladie au travail et que dire ou ne pas dire la maladie était une question de choix très personnel.

Aujourd’hui, nous vous proposons d’explorer la question du lien ! Un de vos collègues est en arrêt de travail longue durée et vous souhaitez prendre de ses nouvelles ? Vous êtes manager ou dirigeant et vous ne savez pas si vous pouvez contacter votre collaborateur absent ? Le tenir au courant des travaux en cours et des évolutions de votre entreprise ? Vous vous demandez quelle est la meilleure manière de faire pour prendre de ses nouvelles sans paraître trop envahissant ou au contraire trop indifférent. Là encore, il n’y a pas de recette toute faite. ALLO Alex vous en dit plus…

 

Peut-on contacter un salarié en arrêt maladie ? 

 

D’un point de vue légal, l’arrêt de travail pour maladie suspend le contrat de travail, mais aucune disposition réglementaire n’interdit de prendre des nouvelles du salarié.

Si votre collègue-collaborateur vous a parlé de sa maladie, peut-être souhaitera-t-il garder un lien avec vous ou l’entreprise, ou au contraire peut-être préférera-t-il se concentrer sur ses traitements et prendre de la distance. En effet, certaines personnes ne souhaitent pas garder de lien avec leur environnement professionnel pendant la phase d’absence pour diverses raisons qui leur appartiennent. C’est leur choix, à respecter.

Si vous avez un doute sur ses souhaits, pourquoi ne pas lui poser la question ? Comme par exemple « Pendant ton absence, es-tu d’accord pour que l’on prenne des nouvelles ? Par mail ou par téléphone ? » Cela permettra de dissiper tout malentendu, voire d’entamer le dialogue. Par ailleurs, il faudra aussi accepter que les capacités de la personne en arrêt maladie ne lui permettront pas toujours de conserver le lien en continu, malgré sa volonté. (traitements lourds, opérations, asthénie*). Donc, ne vous méprenez pas, si vous n’avez pas forcément de réponse.

 

Pourquoi maintenir le lien ?

 

Maintenir le lien et l’entretenir permet à la personne en situation de maladie de se sentir incluse dans l’entreprise malgré la maladie et peut lui permettre de se changer les idées. Pour l’entreprise, garder le contact peut permettre d’organiser le travail avec le salarié concerné en amont du départ et de préparer au mieux son retour plus tard. De plus, cela peut renforcer  la cohésion d’équipe autour de la personne malade.

Plusieurs études ont également montré l’effet bénéfique des interactions sociales de qualité sur le bien-être moral et la santé de manière générale. Pour cela, la personne concernée doit en avoir envie, il faut être à son écoute et respecter ses besoins.

 

Comment maintenir le lien ?

 

Certains collègues prendront spontanément des nouvelles, d’autres auront peut-être plus de difficulté, plus par crainte de maladresse que par désintérêt. Quelle distance adopter ? On a peur de mal faire, de trop en faire… de s’immiscer dans la vie privée et qu’une bonne intention initiale soit peut-être mal interprétée.

Il y a différentes manières de maintenir le lien : tenir informé de l’actualité de l’entreprise, partager des moments conviviaux entre collègues (même à distance), envoyer une petite attention, donner/prendre des nouvelles par sms, par mail (sous forme de newsletter par exemple), par téléphone…  Peut-être que la personne absente souhaitera qu’une personne en particulier fasse le lien pour l’ensemble des collaborateurs ?

Tout doit être fait selon le rythme convenu avec la personne en situation de maladie, en fonction de ses envies, de son état de forme et de son humeur. Garder ou non le contact avec son entreprise et ses collègues ? La meilleure décision sera celle que la personne absente choisira et il sera important que l’entreprise et les collègues puissent s’y adapter. L’accepter. C’est un choix très personnel,  qui pourra être très différent d’une personne à l’autre, chacun vivant sa maladie d’une façon qui lui est propre. Et puis les choses évoluent aussi. Si au moment de son départ, la personne souhaite prendre du recul par rapport à l’entreprise, n’hésitez pas à prendre de ses nouvelles six mois plus tard par exemple et à réinterroger son envie ou besoin de renouer le lien. Et puis si vous n’avez pas de réponses, ne le prenez pas personnellement et retentez quelques mois plus tard ? 

La communication nécessite bienveillance et compréhension et en aucun cas le collaborateur malade ne doit se sentir oppressé. Si vous êtes trop insistant par rapport au travail, par exemple concernant la date de retour, cela peut être perçu comme une atteinte à la vie privée ; et si vous appelez trop souvent, de manière intrusive, cela pourra être perçu comme du harcèlement moral. La juste mesure est de vigueur 😉

En résumé : il est important de faire comme le collaborateur qui va s’absenter le sent. Vous pouvez donc lui poser la question simplement, discuter ensemble de son souhait de garder le lien ou non. Et s’il le souhaite, de la manière et du rythme dont il l’envisage. Et il a le droit de changer d’avis ! 

 

Pour vous inspirer, n’hésitez pas à lire les témoignages du blog qui parlent de l’importance de garder le lien comme celui de Marie-Anne ou celui de Nicolas. Retrouvez également le témoignage croisé de Valérie Chemineau-Ragon DRH et Elsa employée.

Pour toutes vos questions, sachez qu’ALLO Alex est là pour vous aider ! Pour rappel, le service est joignable du lundi au vendredi de 9h à 17h (appel gratuit).

 

Concilier maladie et travail au sein de votre entreprise est possible. Chaque jour nous accompagnons des salariés et des entreprises sur le sujet de la maladie au travail, et nous pouvons vous accompagner à votre tour et vous proposer des solutions adaptées à votre entreprise. Si vous souhaitez en parler, c’est simple comme bonjour@wecareatwork.com

 


* asthénie : l’asthénie est un état de faiblesse générale caractérisé par une diminution du pouvoir fonctionnel de l’organisme, non consécutive au travail ou à l’effort. Cet état, qualifié par la fatigue, devient anormal lorsqu’il perdure malgré le sommeil et le repos. L’asthénie peut être passagère et réactionnelle (après un surmenage, lors d’une infection brève…), ou durable, en lien avec une maladie chronique ou une souffrance psychique. (Sources : LAROUSSE, Ameli.fr). Si vous présentez des symptômes de fatigue durable, n’hésitez pas à consulter votre médecin.

 

Crédit photo couverture : Canva