DIRE OU NE PAS DIRE SA MALADIE AU TRAVAIL ?

Vous êtes nombreux à demander à ALLO Alex si vous devez parler de votre maladie à votre travail. « Dois-je en parler ? – Est-ce une obligation ? – Quel est le meilleur angle pour aborder la maladie ou les difficultés au travail ?  – Je souhaite en parler, mais comment ? »

 

C’est votre droit


Il est important de savoir qu’il n’y a aucune obligation légale à dire sa maladie au travail.
Rien ne vous oblige à vous confier, ni à vos collègues, ni à votre hiérarchie car il s’agit de votre vie privée (article 9 du Code civil). Seule l’Assurance maladie est informée, par votre arrêt de travail, de votre pathologie. Sachez par ailleurs, que si vous vous confiez à un représentant de l’entreprise (hiérarchie, RH, délégué du personnel, etc.), il est tenu au secret professionnel.

 

Dire ou ne pas dire ?


Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses
. Cela va dépendre de votre situation et si vous vous sentez de l’aborder ou non. 

Si vous choisissez de ne pas le dire, votre seule obligation est de transmettre votre arrêt de travail pour maladie à la Sécurité sociale et à votre employeur.

 

Si on souhaite en parler, comment le faire ?


Trouver le bon moment

Sentez-vous libre, faites ce qui est bon pour vous et au moment où vous en ressentez le besoin ou l’envie. Le but de l’annonce est de vous alléger, pas l’inverse. Prenez votre temps. Votre hiérarchie sera plus à même de vous aider si vous lui expliquez la situation.

Le faire à sa manière

Le moment de l’annonce n’est pas forcément évident pour tout le monde. On doit faire face à sa propre appréhension, à ses peurs et à l’appréhension des équipes. Quand la maladie entre dans sa vie, on doit souvent jongler, s’adapter à la réalité de ses difficultés au fur et à mesure. Certaines personnes arrêtent de travailler pour se soigner, d’autres continuent de travailler pendant les traitements tant qu’elles le peuvent physiquement, puis s’arrêtent plus tard ; d’autres encore sont atteintes de maladie chronique et adaptent leur façon de travailler à leur maladie. Chaque situation est unique et nécessite un accompagnement adapté.

En parler permet d’ouvrir le dialogue, de lever les tabous et à votre entourage d’avoir la possibilité de comprendre votre situation et de potentiellement mettre en place des choses pour vous aider, vous soulager.

En parler, c’est aussi déconstruire les a priori. On peut expliquer la situation, sans entrer nécessairement dans les détails, et faire part de ses difficultés au travail.

Si vous êtes manager ou dirigeant…
Vous pouvez prendre un moment pour expliquer la situation, mettre en place l’organisation si vous allez vous absenter. Il est important de pouvoir poser les choses et de pouvoir répondre aux interrogations s’il y en a (toujours dans les limites de ce que vous souhaitez révéler ou non).

Si vous souhaitez l’annoncer au service de ressources humaines
Vous pouvez dans un premier temps voir avec la médecine du travail pour avoir des conseils en matière d’organisation. Puis la DRH et.ou un référent handicap ou diversité inclusion s’il y a.

Peut-être avez-vous des questions ? Il peut être utile de connaître, dès le moment de l’annonce, ce que prévoit votre prévoyance en cas de maladie grave, d’accident… de savoir quelles sont les possibilités d’accompagnement déjà existantes au sein de votre entreprise.

Si vous souhaitez l’annoncer à votre manager et à votre équipe…
Vous pouvez prendre rendez-vous avec votre manager pour lui expliquer la situation. Ainsi, vous pourrez voir ensemble comment informer l’équipe. Cela peut être lors d’une réunion, lors d’un petit déjeuner… Parlez à votre manière des difficultés que vous risquez de rencontrer, de l’organisation des tâches pendant vos absences éventuelles. Si vous êtes amené•e à être absent•e pour vous soigner, cela peut être l’occasion d’émettre le souhait de garder ou non le contact pendant cette période. Et si vous souhaitez garder le contact avec l’équipe, comment, à quelle fréquence, sur quel format, etc.

Si votre situation vous permet de continuer à travailler ou que vous n’êtes pas immédiatement en traitement après le diagnostic : vous pouvez par exemple expliquer, dans le cas d’un cancer, que les traitements risquent d’être lourds, qu’à un moment donné cela risque d’être plus difficile pour vous et que vous risquez de vous arrêter, mais que vous allez essayer de rester au bureau/télétravail le plus longtemps possible.

Et si vous prenez la décision de parler, vous pouvez aussi expliquer à vos relations professionnelles hors de l’entreprise (clients, fournisseurs…) quelles conséquences la maladie aura sur votre vie professionnelle, et éventuellement qui prendra le relais pendant votre absence. Nous avons eu plusieurs exemples de belles vagues de soutien et de solidarité !

En résumé : il est important de faire comme vous le sentez. Si vous souhaitez en parler, prenez le temps et choisissez votre moment et la manière de faire qui vous ressemble

 

Pour toutes vos questions, sachez qu’ALLO Alex est là pour vous aider ! Pour rappel, le service est joignable du lundi au vendredi de 9h à 17h (appel gratuit).

Concilier maladie et travail au sein de votre entreprise est possible. Chaque jour nous accompagnons des salariés et des entreprises sur le sujet de la maladie au travail, et nous pouvons vous accompagner à votre tour et vous proposer des solutions adaptées à votre entreprise. Si vous souhaitez en parler, c’est simple comme bonjour@wecareatwork.com

 


Crédit photo couverture : Canva