COMMENT FINANCER SA FORMATION ?

Le saviez-vous ? Pour financer votre formation, vous avez plusieurs possibilités. Vous ou votre entreprise pouvez en effet disposer de différents types d’aides de financements à la formation, selon votre statut. Ce sont autant d’occasions pour se former et se saisir de l’opportunité qu’offrent ces différents dispositifs !

 

Les aides pour les demandeurs d’emploi


Si vous êtes demandeur d’emploi, vous pouvez faire financer tout ou une de formation par l’Aide individuelle à la formation (AIF) ou votre Compte personnel formation (CPF). Renseignez-vous auprès de votre conseiller Pôle emploi.

 

Les aides pour les indépendants 


Pour les indépendants les Fonds d’assurance formation comme l’AGEFICE (pour les activités commerciales, activités industrielles, et prestations de services, hors professions libérales), le FI PL (pour les activité libérales, travailleurs indépendants) ou le FAFCEA (pour les activités artisanales).

 

Les aides pour les salariés


Les OPCO

Les opérateurs de compétences ou OPCO accompagnent les entreprises dans leurs obligations financières en matière de formation. Ils assurent un service de proximité pour les petites et moyennes entreprises. Ils évaluent leurs besoins en matière de formation professionnelle au regard de l’évolution des secteurs d’activités et améliorent l’information et l’accès à la formation pour les salariés. Pour découvrir l’OPCO correspondante à votre entreprise, reportez-vous au code NAF ou APE de celle-ci. 

Les Fongecif

Les Fongecif ou Fonds de gestion des congés individuels de formation sont des organismes régionaux, paritaires et interprofessionnels. Ils informent, conseillent, orientent et accompagnent les salariés dans leurs projets personnels de formation et de mobilité professionnelle. Ils peuvent contribuer à leurs financements. Ils s’adressent aux salariés en CDD ou en CDI. Les Fongecif peuvent financer tout ou une partie d’une formation dans le cadre d’un congé individuel de formation (CIF), d’un congé bilan de compétences (CBC) ou d’un congé validation de l’acquis de l’expérience (CVAE) pour faire reconnaître son expérience.

LE FNE-FORMATION

Dans le cadre de la crise de la pandémie de COVID-19, les entreprises peuvent bénéficier du dispositif FNE-Formation. Ce dispositif est renforcé de manière temporaire afin de répondre aux besoins des entreprises en activité partielle par la prise en charge des coûts pédagogiques. Il est accessible à toutes les entreprises qui ont des salarié.e.s en activité partielle ou en activité partielle de longue durée (APLD), quel qu’en soit le secteur, par une simple convention signée entre l’entreprise et la Direccte ou un OPCO.  

Quand ? Les demandes de financement doivent avoir été déposées et acceptées avant le 31 décembre 2020. En revanche, toutes les actions conventionnées en 2020 pourront se dérouler jusqu’au 30 juin 2021.
Comment ? Pour en bénéficier, la demande d’activité partielle doit avoir été validée. L’entreprise doit également être en mesure de produire un dossier complet présentant la formation (ou bilan de compétences, ou VAE) destinée à être soutenue (1). À cette condition, toutes les entreprises de tous les secteurs sont concernées, et ce quelle que soit leur forme juridique, y compris les associations, et sans critère de taille.
Pour quel type de formation ? Le FNE-Formation peut être mobilisé pour : « les actions de formations » ; les bilans de compétences et les actions permettant une validation des acquis de l’expérience (VAE). La formation doit permettre au salarié de développer des compétences et renforcer son employabilité, quel que soit le domaine concerné. Les actions de formation peuvent être dispensées par un organisme de formation déclaré ou directement par l’entreprise (formation interne). Plusieurs actions peuvent être financées pour un même salarié.
Quelle prise en charge par le FNE-Formation ? Après instruction de la demande et notamment du coût horaire, la Direccte (2) donne son accord pour une prise en charge de 70 % des coûts pédagogiques depuis le 1er novembre, Pour les salariés placés en activité partielle de longue durée, le taux de prise en charge est de 80 % avec un plafond moyen de 6 000 euros par salarié et par an. Vous pouvez vous renseigner auprès de votre Direccte ou de votre OPCO.
Bon à savoir : Les 20 à 30% peuvent être complétés par le budget formation annuel déployé dans le plan de développement des compétences de votre entreprise.

>Découvrez notre article détaillé sur la mobilisation exceptionnelle du FNE-Formation.

 

Pour tous

 

Le CPF

Le compte personnel de formation (CPF) remplace le dispositif du droit individuel à la formation (DIF), avec lequel les actifs cumulaient des heures de formation. Désormais le CPF est crédité en euros. Sachez que vos droits demeurent acquis en cas de changement de situation professionnelle ou de perte d’emploi. Le CPF s’adresse à tous les actifs.

Le CPF s’alimente à hauteur de 500€ par an, dans la limite d’un plafond de 5 000 €. Si vous ne l’avez pas déjà fait, vous pouvez créer votre compte CPF sur www.moncomptepersonnelformation.fr. Vous y verrez ainsi votre crédit CPF (depuis 2015) et vos heures de DIF converties au CPF (avant 2015). Les heures acquises au titre du DIF doivent être renseignées et•ou vérifiées avant le 1er juillet 2021 pour les conserver.

Des conditions particulières sont prévues pour les travailleurs bénéficiaires de l’obligation d’emploi, comme les travailleurs reconnus handicapés : l’alimentation du compte est alors majorée de 300 € par année de travail, qui s’ajoutent aux 500 € perçus normalement (soit 800 € par an), dans la limite d’un plafond de 8000 €. 

 

Maintenant que vous avez identifié vos besoins et vos souhaits de formation, que vous avez pu découvrir quelles étaient les sources possibles de financement, vous avez désormais toutes les cartes en main pour concrétiser votre projet. Il ne vous reste plus qu’à faire votre demande de formation auprès de l’organisme correspondant et à mobiliser votre CPF ou le FNE-Formation. 

Si vous êtes intéressé•e par une formation proposée par Wecare@Work, n’hésitez pas à nous contacter. Vous découvrirez ainsi notre catalogue d’offres de formation. C’est simple comme bonjour@wecareatwork.com !

 


 

(1) La proposition commerciale ou le devis détaillé doit comporter : l’intitulé de la formation, son objectif et son contenu, sa durée et la période à laquelle elle a lieu, ses modalités de mise en œuvre et son prix.

(2) Direccte : Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi.

 

Sources :

– Direccte Ile-de-France :  « COVID-19 : mobilisation du FNE-Formation pour les salariés en activité partielle », 18 novembre 2020 [consulté le 26 novembre 2020] ;
– Travail-emploi.gouv.fr : « FNE-Formation », mis à jour le 13 novembre 2020 [consulté le 26 novembre 2020] ;
– Travail-emploi.gouv.fr : « Fongecif », mis à jour le 12 juillet 2017 [consulté le 26 novembre 2020] ;
– Travail-emploi.gouv.fr : « Les opérateurs de compétences », mis à jour le 19 octobre 2020 [consulté le 26 novembre 2020] ;– Les-aides.fr (Chambre de commerce et d’Industrie): « FNE-Formation élargissement à l’ensemble des entreprises pour des salariés en activité partielle ou activité partielle de longue durée (APLD) », 25 novembre 2020 [consulté le 26 novembre 2020];
– Economie.gouv.fr : « Plan de relance  – FNE-Formation », [consulté le 26 novembre 2020];
– Service-public.fr : « Le Compte personnel de formation (CPF) – Secteur privé », 17 novembre 2020 [consulté le 26 novembre 2020].