RENCONTRE AVEC ANTOINE

Cette semaine, c’est la SEEPH*, mais c’est au quotidien qu’ils œuvrent pour l’inclusion des personnes en situation de handicap. À l’instar de Benjamin Louis, Théo Curin ou Michaël Jeremiasz, vous avez peut-être pu croiser l’un de ses comptes en cherchant des actualités sur la thématique du handicap. 

Le compte « Un handicapé » est né en 2011 sur Twitter de sa volonté de transmettre, de partager l’actualité du handicap en France. Nous avons pu échanger quelques mots avec Antoine, il nous parle de son rôle d’influenceur santé et de la nécessité de concilier maladie et travail selon lui.

 

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Antoine, j’ai 30 ans , je suis une personne handicapée qui habite Rennes en Bretagne.

Quelle est votre profession et depuis quand l’exercez-vous ?

Je suis actuellement en train de me mettre à mon compte afin d’intégrer un label d’influenceur d’une agence de communication.

Comment est né le compte « Un handicapé » sur les réseaux sociaux ? 

Durant mon enfance, j’ai eu la chance de suivre un parcours scolaire « classique ». Je n’ai jamais côtoyé le monde du handicap mais arrivé  à un certain âge, il faut se renseigner sur ses droits et donc je me suis inscrit sur les réseaux sociaux à titre personnel. En m’abonnant à certaines pages de comptes médias spécialisés sur le handicap, je me suis rendu compte que ces comptes ne partageaient qu’uniquement leurs propres informations mais ne s’intéressaient pas aux demandes de leurs abonnés. 

Certaines personnes ont besoin de renseignements et ne connaissent absolument pas leurs droits. Donc l’idée de créer une plateforme communicative afin de renseigner les personnes, de partager l’actualité du handicap en France est née.

Le rôle d’un influenceur est de rassembler une audience propre au sujet dont on veut parler. Moi en l’occurrence le handicap/la santé. Donc je parle de l’actualité tous les jours en France dans ces domaines-là.

Êtes-vous vous-mêmes en situation de maladie ou de handicap ou l’avez-vous été ? et si oui quel impact a eu la maladie sur votre vie professionnelle ?

Oui, je suis touché par une maladie depuis ma naissance. Il y a toujours de la discrimination ou des entreprises qui ne veulent pas faire des aménagements comme une place handicapée par exemple mais relativement dans mon cas j’ai de la chance d’avoir toujours eu affaire à des employeurs qui ont toujours fait le nécessaire pour que je me sente bien.

Comment cela s’est passé pour vos proches ? 

J’ai une maladie de naissance donc cela s’est fait étape par étape. L’intégration dans le cursus scolaire, l’aménagement d’un véhicule ensuite pour le permis… : un combat permanent de mes parents avec les institutions notamment la MDPH pour faire reconnaître nos droits.

À votre avis, quelles qualités ou compétences avez-vous développées en faisant face à la maladie ? Et par votre rôle d’influenceur ?

On voit la vie différemment. On ne s’arrête pas à la futilité. On se plaint beaucoup moins notamment pour les petits bobos. Je pense avoir développé de l’empathie, de la curiosité pour apprendre des personnes, de la patience et de l’ organisation pour gérer tous les dossiers et du caractère pour surmonter ce handicap.

Concernant mon rôle d’influenceur, pareil de l’empathie pour essayer d’aider au maximum les personnes, beaucoup de relationnel et de patience.

Avez-vous des retours de vos followers ?

C’est surtout à travers les commentaires ou partages que les gens me remercient de mon travail et du partage.

Comment conciliez-vous maladie et travail au quotidien ?

De la façon la plus normale. Il y a des moments de grosse fatigue mais avec l’expérience j’apprends à gérer mon corps.

Quels sont vos 3 conseils pour mieux concilier maladie et travail ?

C’est difficile de donner des conseils car chaque personne handicapée est différente et chaque employeur est différent. Vous avez des employeurs qui sont très ouverts d’esprit et qui vous aideront au maximum. D’autres qui n’hésiteront pas à faire de la discrimination si le sujet de la santé vient sur la table.

Pourquoi mieux concilier maladie et travail au sein des entreprises selon vous ?

Tout simplement parce que, selon moi, l’un ne va pas sans l’autre. Si l’entreprise fait attention à notre santé (physique et mentale) alors on est épanoui professionnellement et donc plus performant.

 

Merci Antoine !

 

Vous pouvez retrouver Antoine sur les réseaux sociaux

 


*SEEPH : semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées

Crédit photo : Antoine / Un handicapé