RENCONTRE AVEC LORÈNE

Connaissez-vous « La Pastille » ?
C’est au fur et à mesure de son parcours professionnel dans le secteur de la santé que Lorène Coulange a l’idée de créer ce podcast. Frais, décomplexé, cette pépite radiophonique a pour objet de sensibiliser et d’informer sur les maladies et les parcours de vie des malades. Lorène va à la rencontre de femmes et d’hommes qui souhaitent faire tomber les tabous sur les maladies. Elle nous parle de son parcours et de « La Pastille ».

Peux-tu te présenter en quelques mots ? 

Hello la team Allo Alex !  Je m’appelle Lorène, j’ai 28 ans et je suis originaire de Rennes. Je suis la fondatrice du podcast « La Pastille » où je pars à la rencontre des femmes et des hommes qui souhaitent sensibiliser le grand public aux maladies chroniques. 

Quel est ton métier et depuis quand l’exerces-tu ? 

Je travaille dans le marketing et la communication depuis un peu plus de trois ans maintenant. Adolescente, j’ai travaillé dans un EHPAD chaque week-end et pendant les vacances scolaires pour me payer mes études. Lorsqu’est venu pour moi la fin des études, je souhaitais m’orienter vers un secteur qui correspondait à mes valeurs et mes envies : la santé. Je jongle actuellement entre mon travail, mon statut de micro-entrepreneur (prestations en communication pour le secteur de la santé) et le podcast « La Pastille » que j’ai créé à la fin de l’été 2019. 

En tant que salariée, quel est ton rapport à la maladie au travail ? 

Il est parfois difficile de combiner vie professionnelle, vie personnelle et parcours de santé lorsque l’on est atteint d’une ou plusieurs pathologies. « La Pastille » est pour moi, le moyen de mettre en lumière des parcours de vie qui force le respect et l’admiration. On l’ignore peut-être, mais avec plus de 20 millions de patients chroniques en France, nous avons forcément un collègue de travail qui cache sa pathologie et qui arrive à faire face à toutes les situations du quotidien. C’est pour ces individus (et pas que) que je souhaite sensibiliser le grand public au domaine de la santé.

Peux-tu me parler de « La Pastille » ?  

Bien sûr ! J’ai créé le podcast à l’été 2019, ça fera bientôt 1 an ! 😮
« La Pastille » invite des femmes et des hommes touché.e.s par la maladie ou par celle d’un proche, des professionnels de santé ou des créateurs de projet en santé innovants à témoigner et converser autour de leur parcours de vie, de leurs projets et de leur expérience.

À travers ces témoignages et parcours de vie, le podcast sensibilise, informe et s’inscrit dans une démarche de prévention et de santé publique pour aider à prémunir des risques et des pathologies. L’écosystème de la santé fourmille de projets novateurs qui révolutionne le parcours de soin et améliore la qualité de vie des patients et des aidants.  Par le biais de conversations et d’échanges spontanés « La Pastille » invite à la curiosité pour ces parcours de vie uniques et touchants. 

Je suis ouverte à tous les sujets ayant trait de près ou de loin à la santé. Les propositions de témoignages sont disponibles sur le site internet : https://la-pastille.co/

À ton avis, quelles qualités ou compétences as-tu développées en étant indirectement et directement confrontée à la maladie ? 

Quand je repense aux années que j’ai passées à travailler en EHPAD… je dirais l’empathie et l’écoute. Cette capacité d’identifier les sentiments des autres est utile dans mon métier et me permet de mieux cibler les attentes. 

Grâce au podcast, j’ai pris conscience qu’il fallait profiter de chaque instant et qu’il fallait arrêter de râler pour des choses inutiles. Les retours que j’ai pu avoir sur le podcast m’ont également confirmé le fait qu’il était nécessaire de sensibiliser le grand public sur différents sujets de santé comme le dépistage. J’ai eu beaucoup de retours de personnes qui témoignent ne pas vouloir se faire dépister car elles ont trop peur du résultat et préfèrent donc vivre dans l’ignorance du résultat. 

Je me dis que si grâce au podcast, je peux faire changer quelques avis et aider certaines personnes à se faire dépister, je serais gagnante.

Pourquoi est-ce important selon toi de lever les tabous sur les maladies chroniques ? 

En France, il y a plus de 20 millions de patients chroniques et 11 millions d’aidants. Nous connaissons obligatoirement quelqu’un touché de près ou de loin par une maladie chronique. À travers le podcast, je souhaite lever les tabous face aux maladies chroniques pour faire disparaître le sentiment de solitude des patients chroniques. Moi-même atteinte de dermatite atopique, je me suis sentie seule à plusieurs reprises : crises à répétitions, absence de diagnostic, perte de confiance dans le corps médical, etc. 

Nous, patient.e.s, avons souvent été passifs.passives de notre situation. Avec les outils numériques, nous pouvons devenir acteurs.actrices de notre parcours de soins pour lever les tabous face à la maladie. D’ailleurs, je vous recommande de lire le livre Lonely Patient d’Axelle N’Ciri, fondatrice de Map-Patho.  [N.D.L.R. Map-Patho est une start-up créée en 2018 qui fournit un service en ligne d’annuaire collaboratif des soignants par pathologie pour les patients, par les patients.]

C’est en menant des actions de sensibilisation que nous pourrons faire évoluer les mentalités face à la maladie. Un jour, quelqu’un m’a dit : « Arrêtons d’avoir peur de l’hôpital, arrêtons de voir l’hôpital comme un lieu de tristesse, car c’est également le lieu où l’on guérit ». Alors arrêtons de voir la maladie chronique comme une fatalité et battons-nous pour faire entendre notre voix. 

Que s’est-il passé pendant le confinement, comment travaillais-tu ? 

Pour ma part, j’ai eu plus de travail que d’habitude. Plusieurs organismes de ma région ont mis en place une plateforme pour aider les entreprises et établissements de soins à gérer les réassorts en EPI (Équipement de protection individuelle) c’était donc de très longues journées mais très utiles pour tout le monde. 

J’ai malheureusement dû mettre le podcast de côté pendant cette période car mes journées étaient consacrées au travail et le week-end à ma micro-entreprise. Mais j’ai booké les prochains épisodes du podcast et j’ai déjà hâte de pouvoir les enregistrer. 

Souhaites-tu ajouter quelque chose ?

Je lance un appel à témoins à toutes les personnes (patient.e.s ou aidant.e.s)  qui souhaitent aborder un sujet de santé. Soyez les bienvenu.e.s derrière le micro de « La Pastille ».

Les prochains épisodes du podcast témoigneront de :

– L’alcoolodépendance ;
– Les troubles de l’anxiété ;
– Le cancer ;
– Comment vivre normalement avec la mucoviscidose ;
– Reprendre goût à la vie après une amputation.

Et plein d’autres témoignages sont à venir…

Je vous donne rendez-vous le 29 juillet pour le prochain épisode.

Merci Lorène !

 

Retrouvez le podcast  « La Pastille », sur les réseaux sociaux !

 

N’hésitez pas à manifester à Lorène votre soutien ou à proposer votre témoignage.