ACTU COVID-19 – MESURES EXCEPTIONNELLES DE L’AGEFIPH 1/2 POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES

Au mois d’avril, l’Agefiph (Association de gestion du fonds pour l’insertion des personnes handicapées) a mis en place des mesures exceptionnelles valables rétroactivement à compter du 13 mars 2020 jusqu’au 30 juin 2020. Il s’agit d’aides financières et de services créés ou adaptés pour accompagner les personnes handicapées dans l’emploi et les entreprises, dans le contexte de la pandémie de COVID-19. 


Les services et aides financières pour sécuriser le déconfinement et la reprise d’activité des personnes handicapées


Afin d’accompagner les personnes handicapées
dans cette période de déconfinement et de reprise de l’économie, l’Agefiph conserve 5 mesures exceptionnelles, spécifiquement mises en place, jusqu’au 30 septembre. Les personnes handicapées doivent pouvoir être protégées et accompagnées pour sécuriser la reprise du travail.  Toutes ces mesures sont à destination des personnes reconnues bénéficiaires de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés (BOETH) ou dont la demande est en cours. Si vous avez une maladie chronique ou un cancer et bénéficiez d’une RQTH (ou si votre dossier est en cours de traitement à la MDPH) vous pouvez faire une demande auprès de l’Agefiph pour bénéficier de ce dispositif d’aides exceptionnelles.


1/ L’aide exceptionnelle aux déplacements dans le cadre de la reprise d’activité


Une aide financière dans la limite de 100€/jour peut être accordée par l’Agefiph pour la prise en charge des déplacements professionnels afin d’éviter l’utilisation des transports en commun (frais de taxi, VTC…) Cette aide s’adresse aux salarié.e.s, travailleurs indépendants, stagiaires de la formation professionnelle, qui seraient des personnes handicapées fragiles ou particulièrement vulnérables et pour qui prendre les transports en commun est fortement déconseillé dans ce contexte pandémique.

Les pièces à fournir pour la demande :
– l’avis médical du médecin du travail ou traitant indiquant que l’utilisation des transports en commun est contre-indiquée ;
– les justificatifs des frais de transports engagés ;
– le titre de bénéficiaires de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés (BOETH) ou la demande en cours ;
– une attestation d’emploi ;
– un relevé d’identité bancaire (RIB) du destinataire de l’aide financière ;
– le formulaire de la demande auprès de l’Agefiph (« Formulaire de demande d’intervention ») ;
Retrouvez les modalités de cette aide (1) sur le site de l’Agefiph.


2/ Le prolongement de l’aide exceptionnelle au parcours de formation


Une aide exceptionnelle avait été créée pendant le confinement pour sécuriser les personnes handicapées dans leur accès à la formation. Le montant de la subvention s’élève à 500 € maximum. Elle est prolongée pour les apprentis et les stagiaires en formation pour poursuivre leur cycle de formation à distance. Cette aide financière peut couvrir les frais d’équipement informatique engagés dans le cadre de la formation à distance pendant la période de la pandémie.

Les pièces à fournir pour la demande :
– les devis ou factures des dépenses correspondantes à la demande ;
– l’attestation de suivi du centre de formation ;
– le titre de bénéficiaires de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés (BOETH) ou la demande en cours ;
– un relevé d’identité bancaire (RIB) du destinataire de l’aide financière ;
– le formulaire de la demande auprès de l’Agefiph (« Formulaire de demande d’intervention ») ;
Retrouvez les modalités de cette aide (2) sur le site de l’Agefiph.


3/ Le maintien de la rémunération et de la protection sociale des stagiaires en formation


Les stagiaires handicapé.e.s en formation professionnelle peuvent faire une demande de maintien de rémunération auprès de l’Agefiph si leur formation a été interrompue en raison de la COVID-19, ou si leur formation se poursuit à distance. Pour les bénéficiaires de la rémunération, aucune démarche à faire, le maintien est automatique.

Retrouvez les modalités de cette aide (3) sur le site de l’Agefiph.


4/ Le soutien téléphonique de psychologues formés à l’accompagnement de personnes handicapées


Pendant le confinement l’Agefiph a mis en place des cellules d’écoute psychologiques dans toutes les régions pour les personnes en situation de handicap, les demandeurs d’emploi, les salarié.e.s, les agents de la fonction publique, les stagiaires de la formation professionnelle, les salarié.e.s et agents publics en arrêt de travail, les travailleurs indépendants, isolés ou rencontrant des difficultés liées à la crise actuelle. Cette cellule s’adresse également aux proches et aidants des personnes en situation de handicap. Ce service de soutien psychologique est accessible au 0800 10 09 08 et pour les personnes sourdes et malentendantes
ici.
Retrouvez les modalités de cette aide (4) sur le site de l’Agefiph.


5/  La simplification du traitement des demandes d’aides financières et des services de l’Agefiph


Afin de traiter au mieux les demandes, l’Agefiph assouplit ses modalités d’intervention, notamment par un dispositif de traitement allégé et des délais plus courts afin de tenir compte des difficultés supposés par la crise actuelle. Les demandes peuvent se faire de manière rétroactive sur la présentation de factures.

Retrouvez l’ensemble des modalités (5) du dispositif exceptionnel sur le site de l’Agefiph.

La semaine prochaine nous verrons dans l’article MESURES EXCEPTIONNELLES DE L’AGEFIPH 2/2, les services et aides financières mises en place par l’Agefiph à destination des entreprises.

Prenez soin de vous !

 


Sources :

– Agefiph.fr : Communiqué de presse « COVID-19 : l’Agefiph prend 10 mesures pour soutenir l’emploi des personnes handicapées », 6 avril 2020 » [consulté le 7 juillet 2020] ;
– Agefiph.fr : Communiqué de presse « COVID-19 et emploi des personnes handicapées : renforcement des aides exceptionnelles de l’Agefiph », 8 juin 2020 » [consulté le 7 juillet 2020] ;
– Agefiph.fr : « Actualité : Les services et aides financières pour sécuriser le dé-confinement et la reprise d’activité des personnes handicapées », 4 juin 2020 [consulté le 7 juillet 2020].