RENCONTRE AVEC MAÎTRE PAUL VAN DETH

Me Paul van Deth est avocat en droit du travail et associé au sein du Cabinet VAUGHAN Avocats. Il intervient en qualité d’expert juridique pour la ligne ALLO Alex depuis sa création. Dans un entretien qu’il nous a généreusement accordé, il revient sur son engagement et sur l’importance de concilier cancers, maladies et travail selon lui.

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?  

Je m’appelle Paul van Deth, je suis avocat en droit du travail et associé au sein du Cabinet VAUGHAN Avocats.
Je conseille principalement des entreprises et réponds au quotidien à leur problématique en droit du travail, avec une appétence particulière sur les sujets liés à la santé au travail.
J’interviens en qualité d’expert juridique pour la ligne ALLO Alex depuis sa création. 

Quel intérêt à mieux concilier cancers, maladies et travail pour les entreprises selon vous ?

Il n’est plus à démontrer que l’efficacité des entreprises repose principalement sur la motivation de ses salariés. Cette motivation résulte elle-même de la confiance que portent les salariés envers leur employeur et cette confiance se caractérise idéalement par une adhésion à ses valeurs.
Or, la maladie et en particulier le cancer touche malheureusement un nombre important de collaborateurs, qui fort heureusement en guérissent. Ce faisant, l’attitude de l’employeur lors de la maladie de son salarié est cruciale : s’il permet autant que possible de concilier sa maladie et son travail, il y gagnera doublement : il pourra d’abord compter sur un collaborateur qui ne sera pas « déconnecté » de son travail à la suite de sa maladie et pourra ensuite compter sur un collaborateur qui reconnaîtra en son employeur une attitude responsable et humaine.

Sur quels sujets accompagnez-vous les entreprises pour les aider à mieux concilier maladies et travail ? 

Principalement liés à la mise en place de dispositifs négociés au sein des entreprises (en particulier accord handicap, accord sur la santé au travail, accord de dons de jours de congés) qui permettent en interne de sortir du schéma manichéen et opérationnellement très ancré du salarié malade/ non malade. L’idée est de le faire évoluer vers une offre aux salariés malades leur permettant, s’ils le souhaitent et s’ils le peuvent, de continuer à travailler durant leur maladie

Pourquoi accompagner ALLO Alex et Wecare@work en tant qu’expert ?

Au-delà du fait que je partage les convictions de sa fondatrice sur les questions de maladie et de travail, il m’est apparu évident de répondre présent à la ligne pour pouvoir aider des malades qui ne peuvent pas nécessairement faire appel à un avocat ou à un spécialiste sur les questions pointues qui sont posées.