PRÉPARER LE RETOUR AU TRAVAIL 2/2

ABORDER CETTE REPRISE PLUS EN DOUCEUR


Comment aborder cette reprise plus en douceur ?
Après avoir fait un bilan collectif et individuel du confinement, comment aborder la reprise avec sérénité ? Dans un premier temps, peut-être se laisser du temps pour intégrer le changement, puis trouver des solutions pour se préserver dans la durée. Nous avons pu le voir, le retour ne sera pas « à la normale » pour tout de suite, règles de sécurité sanitaire obligent. Durant le confinement, les organismes ont été éprouvés, mentalement et physiquement, nous n’étions pas préparés à une telle rupture et avons dû agir au fil de l’eau pour y faire face. Pour la reprise, nous allons de même mettre à l’épreuve notre patience et notre capacité d’adaptation. Cette situation fait particulièrement écho aux situations de maladie au travail que nous rencontrons quotidiennement chez ALLO Alex et Wecare@work. De nombreuses questions se posent autour du retour au travail.

Aujourd’hui, nous vous proposons donc quelques conseils et points clés pour vous accompagner dans cette nouvelle étape. 

Renouer avec son cadre de travail, de manière différente


La première question est celle de la sécurité au travail. Revenir dans les mêmes conditions que celles de l’avant COVID-19 serait inapproprié. Les règles de sécurité sanitaires (distanciation physique, gestes protecteurs…)  modifient notre rapport à l’espace et aux personnes. Tout en se protégeant, il faut réinventer notre cadre de travail. Une fois équipé.e.s en gel hydroalcoolique et en masques, nous devons repenser nos interactions internes et externes. Si vous n’êtes plus en télétravail, pourquoi ne pas dans un premier temps continuer à utiliser les outils de téléconférence pour les rendez-vous à distance ? Et continuer à faire le point par écrit et à l’oral de façon aussi régulière que pendant le confinement ou quasiment ? Quant à l’espace, comment le rendre agréable dans ces circonstances ? Autant de questions, qu’il peut être important de se poser, car outre un cadre de travail, l’entreprise reste un lieu de vie. Améliorer les conditions de travail avec le biais des circonstances, passe aussi par l’attention portée au bien-être de tou.te.s. Cette situation, avec la pandémie en toile de fond, peut encore être très anxiogène pour beaucoup : peur de la contamination, peur de transmettre le virus à son entourage voire agoraphobie… On peut trouver ensemble des solutions individuelles et collectives pour répondre à l’éventuel malaise lié à la reprise du travail en pareilles circonstances. Certaines personnes éprouveront en effet plus de difficultés dans cette période que durant le confinement et inversement. Pour remédier à l’anxiété, différentes solutions existent : cellule psychologique,  ligne d’écoute, groupe de parole…

La reprise des transports en commun, le virus circulant toujours, peut créer des appréhensions. Pourquoi ne pas revoir son mode de déplacement ? Le vélo aurait le vent en poupe paraît-il ! Jusqu’ici, vous repoussiez probablement le moment de vous y (re)mettre, en voici peut-être l’occasion ?!

Si au contraire, le télétravail est maintenu, c’est pour le mieux, afin d’éviter la contagion, même si les situations ne sont pas toujours évidentes. Vous avez pu vous adapter à votre nouveau cadre durant ces semaines écoulées. Selon le bilan que vous avez pu en tirer, vous allez pouvoir commencer et continuer à vous adapter à cette nouvelle situation : la continuité du télétravail, dans un cadre légèrement différent (peut-être sans les enfants certains jours, ou avec plus de (télé)rendez-vous que jusqu’à présent…), la reprise du travail de façon alternée au bureau…

Rester à l’écoute, de l’individu et du collectif

Cette période pouvant entraîner la précipitation, il peut être important de pouvoir prendre du recul et continuer à faire attention à soi et à son corps. Les risques de burn out qui existaient avant le confinement, qui ont existé pendant le confinement, n’auront pas disparu au moment du déconfinement, ni après. Pourquoi ne pas conserver les routines que l’on a instaurées pendant le confinement ou les adapter à la nouvelle situation ? Méditation, yoga, activités artistiques ou manuelles… Et intégrer ces nouveaux temps au sein de l’entreprise, le matin en arrivant au travail, le midi à la pause déjeuner, au café de l’après-midi… 

Si le lien a été renforcé du fait du confinement, pourquoi ne pas le conserver à la reprise du travail, partager ces nouvelles impressions ensemble et ainsi nourrir l’intelligence collective. Le déconfinement devra être progressif pour des raisons sanitaires : la distanciation sociale et les gestes barrières étant toujours de rigueur. Cela instigue donc à un accompagnement graduel du retour au travail et à la vie « normale » pour tout un chacun.

De l’importance de l’élaboration d’un projet commun


Concrètement, comment va se passer ce retour au travail ? La relance de votre activité ? Pendant ce confinement, vous avez pu travailler sur de nouveaux projets, différemment et souhaitez continuer à le faire. Vous avez pu établir un projet en commun, avec vos collaborateurs et.ou les différents acteurs internes et externes de votre activité. De plus, Il semblerait, que le télétravail ait pu paradoxalement, pour certaines entreprises renforcer le lien entre les collaborateurs. Ce lien corrobore une nouvelle confiance en l’équipe, qui empreint à son tour chaque confiance individuelle. Le confinement a été pour nombre de personnes un grand bouleversement, la reprise du travail risque de l’être également. Le bilan du confinement permet de prendre de la hauteur sur cet événement en identifiant les opportunités et les forces individuelles et collectives acquises durant cette période. Cela permet d’avancer avec plus de sérénité. Travailler autour d’un projet commun, se rassembler permet de renforcer les liens dans l’équipe et que chacun.e soit porté.e par la force de l’intelligence collective. 

S’inscrire dans la durée


Enfin, il est important de se laisser du temps et de s’inscrire dans la durée. Dans les situations telles celles que nous appréhendons ces derniers temps, il est nécessaire de remodeler nos habitudes, c’est-à-dire nos comportements automatiques pour s’adapter à notre environnement modifié. Or le changement d’habitudes s’inscrit dans la durée. Cela demande en effet du temps et des efforts, c’est ce que révèlent les études scientifiques sur le sujet. Identifier ses motivations peut permettre de s’adapter plus facilement à ce changement d’habitudes. Il paraît donc sécurisant d’encadrer son nouveau fonctionnement, par un plan de reprise collectif, puis individuel ; nourri des bilans que l’on a faits et des retours de ses collègues que l’on a pu avoir sur son travail. Le plan permet de se préparer à la reprise : aux tâches à venir, à la mise en pratique selon les circonstances ;  pour pouvoir ensuite anticiper ses réactions, son ressenti afin d’être le.la mieux paré.e aux changements émotionnels et physiques que cela peut engendrer et pouvoir s’y adapter. 

Wecare@work, forte de son expertise dans l’accompagnement du retour au travail, propose un certain nombre de services en ligne pour accompagner les entreprises et les collaborateurs. Pour en savoir plus, vous pouvez envoyer un mail à bonjour@wecareatwork.com

Prenez soin de vous !

 


 

Crédit photo : Freepik