ACTU COVID-19 – ARRÊT DE TRAVAIL SPÉCIFIQUE POUR LES PROCHES DES PERSONNES VULNÉRABLES

Vous êtes proche d’une personne vulnérable et vivez dans la même habitation.

Si vous ne pouvez pas effectuer de télétravail, deux situations peuvent être envisagées pour bénéficier d’un arrêt de travail spécifique à la situation de la pandémie et correspondant à votre situation.

—> Si votre conjoint.e est déjà en arrêt de travail pour maladie et des traitements en cours, et est en incapacité de garder vos enfants, le télétravail vous semblera sûrement incompatible avec la garde de vos enfants. Nous vous invitons à en discuter avec votre employeur et à lui expliquer la situation : un arrêt dérogatoire pour garde d’enfant peut être envisagé. (cf. Topic du forum Ameli « Coronavirus : arrêt de travail pour garde d’enfants », mise à jour du 8 avril 2020).

Modalités : c’est l’employeur qui déclare votre situation pour le maintien à domicile pour la garde d’enfants, sur le site Declare.ameli.fr

—> D’après l’Assurance maladie, en date du 6 avril, si votre conjoint.e ou votre proche est considéré.e comme personne vulnérable au titre des pathologies listées par le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) et que vous travaillez à temps plein sans possibilité de télétravail, vous pouvez bénéficier d’un arrêt de travail. Cet arrêt est destiné à protéger votre proche fragile, obligé.e de rester à domicile du fait de sa santé.

Modalités : l’arrêt de travail doit être demandé au médecin traitant ou médecin de ville, pour se faire la téléconsultation est à privilégier.

Prenez soin de vous et de vos proches ! Restez chez vous !

 


 

Sources :

Declare.ameli.fr ;
– Ameli.fr : « Comment bénéficier d’un arrêt de travail ? », 7 avril 2020
Topic du forum Ameli « Coronavirus : arrêt de travail pour garde d’enfants », mise à jour du 8 avril 2020
– Ameli.fr :  « COVID-19 : des arrêts de travail simplifiés pour les salariés contraints de garder leurs enfants », 6 avril 2020
Ameli.fr : « COVID-19 : les proches d’une personne vulnérable peuvent bénéficier d’un arrêt », 6 avril 2020
– HSCP.fr : « Avis provisoire Recommandations relatives à la prévention et à la prise en charge du COVID-19 chez les patients à risque de formes sévères », 14 mars 2020

Crédit photo : Konstantin Yuganov / Adobe Stock