COMMENT PRÉPARER SON RETOUR AU TRAVAIL ? EN 6 POINTS

Suite à un appel sur la hotline d’Allo Alex cette semaine, nous vous proposons de faire un résumé des points à prévoir pour un retour en poste après un arrêt de travail pour maladie. Le retour au travail ne signifie pas forcément la fin de la maladie ou des traitements et de leurs conséquences. Ces étapes pourront vous permettre d’anticiper au mieux votre retour.

Je viens d’être arrêté.e pour me soigner suite au diagnostic d’un cancer. Quelles vont être les étapes de la reprise du travail une fois mes traitements finis ?

Dans un premier temps, c’est important de prendre le temps de vous soigner et de prendre du temps pour vous. Le temps de convalescence est important en vue d’une reprise optimum.

Si pour certain.e.s salarié.e.s le retour est très attendu, l’appréhension peut survenir. Les traitements peuvent également avoir des conséquences physiques et psychiques : concentration, fatigabilité, mémoire… Quand vous envisagez de reprendre, que l’avancement de vos traitements et votre oncologue ou votre médecin traitant vous le permettent, il y aura plusieurs étapes.

◆ PENDANT LES TRAITEMENTS ET VOTRE ARRÊT DE TRAVAIL

En amont, pendant vos traitements et votre arrêt de travail pour maladie, si vous en avez l’envie, nous vous conseillons de rester en contact, dans la mesure du possible, avec votre entreprise (collègues, managers…) Vous pourrez ainsi suivre les évolutions de l’entreprise, les nouveaux projets, outils… Cela pourra contribuer à faciliter votre retour. 

◆ LA PRÉPARATION DE LA REPRISE

La visite de pré-reprise à votre initiative, auprès de la médecine du travail vous permettra d’identifier au plus tôt vos besoins et vos éventuelles difficultés liées à la reprise de votre poste. Cette visite peut également être proposée par le médecin traitant ou le médecin-conseil de la sécurité sociale. Elle permettra de déterminer si vous avez besoin d’aménagements et.ou d’adaptations de votre poste de travail, de vos horaires, de formations professionnelles, pour faciliter votre retour, votre reclassement ou votre réorientation professionnelle.

Vous pouvez ensuite discuter avec la DRH de votre entreprise et votre manager, des solutions envisagées avec la médecine du travail pour votre retour à l’emploi et de vos difficultés dans votre poste liées à la maladie. Que pouvez-vous faire ? ne plus faire ?

Suite à cette visite de pré-reprise, vous aurez une visite obligatoire de reprise sollicitée par l’employeur auprès de la médecine du travail dans les 8 jours suivant votre date de reprise au plus tard. C’est cette visite qui acte les conditions de votre reprise. Il est donc important de bien préparer ces différents rendez-vous

◆ LA REPRISE PROGRESSIVE – LES AMÉNAGEMENTS DE POSTE

Si vous n’êtes pas en mesure de reprendre votre activité à temps plein, mais que votre médecin traitant estime qu’une reprise d’activité peut contribuer à votre rétablissement, un temps partiel thérapeutique peut être envisagé. Il rend possible l’aménagement du rythme de travail et.ou de la charge de travail et permet une reprise progressive et un maintien de l’activité. Quels aménagements de temps prévoir ? Sur quel laps de temps ?

En parallèle du temps partiel thérapeutique d’autres aménagements peuvent être envisagés avec votre employeur : télétravail (quand votre poste s’y prête), aménagement des horaires… Vous pouvez réfléchir de votre côté à ce dont vous auriez besoin pour que votre reprise du travail s’effectue dans les meilleures conditions et en discuter avec votre employeur et la DRH, afin de voir ce qu’il est possible de mettre en place ou non.

◆ LE CALENDRIER DE SUIVI

Afin que les choses soient claires de votre côté et de celui de votre employeur, n’hésitez pas à mettre en place ensemble un calendrier d’entretiens lors de votre reprise : À qui m’adresser pour faire le point et de quelle façon ? (par mail, téléphone ou en personne ?)  À quelle fréquence ? (chaque semaine ? chaque quinzaine ?) Ce, afin de tenir informé au maximum votre employeur de vos besoins, ceux-ci pouvant évoluer au fur et à mesure de votre reprise.

Dans la mesure du possible, prenez des notes durant ces entretiens pour mémoire.

◆ LA RECONNAISSANCE DE VOS DIFFICULTÉS

Suite à une maladie de longue durée diminuant ses capacités, on peut également demander la reconnaissance de la qualité de travailleur.travailleuse handicapé.e (RQTH) auprès de la MDPH. La RQTH permet d’obtenir un certain nombre d’avantages pour pallier les difficultés rencontrées, notamment des aménagements de poste, d’horaires, d’accompagnement pour le retour ou le maintien dans l’emploi.

◆ VOS INTERLOCUTEURS ET LES DISPOSITIFS LÉGAUX À CONNAÎTRE

Enfin, il est important de repérer les interlocuteurs clés de votre entreprise (service de ressources humaines, service médico-social, mission handicap) mais aussi de votre caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) et de la médecine du travail, qui pourront vous accompagner dans vos démarches et sur la mise en place de dispositifs qui pourront rendre meilleures vos conditions de retour au travail.

Vous pouvez vous renseigner sur les différents dispositifs légaux à connaître, auprès de votre service RH et de votre CPAM.

– LA VISITE DE PRÉ-REPRISE ET LA VISITE DE REPRISE

– LE TEMPS PARTIEL THÉRAPEUTIQUE

– LA RQTH

– L’INAPTITUDE

– L’INVALIDITÉ

Nous détaillerons ces différents dispositifs dans les semaines à venir. 

La hotline Allo Alex 0800 400 310 est ouverte de 9 h à 17 h du lundi au vendredi pour répondre à vos questions.


Sources :

– Décret 2012-135 du 31 janvier 2012
– Article du 14 novembre 2019 sur la visite de pré-reprise sur le site Ameli.fr
– Article du 01 janvier 2020 sur la reprise du travail sur le site Service-Public.fr
– Article du 24 février 2020 sur le site du Ministère du travail (<https://travail-emploi.gouv.fr/>) sur le temps partiel thérapeutique.
– Article du 16 septembre 2019 sur le site Service-Public.fr sur l’inaptitude
– Article sur le site Service-Public.fr « Qu’est-ce que l’invalidité au sens de la sécurité sociale ?
– Code du travail : art. L 5213-1
– Demande auprès de la MDPH, disponible sur le site Service-Public.fr 

 

Crédit photo : Designed by ArthurHidden / Freepik