AUGMENTATION DES INDEMNITES JOURNALIERES DE LA SECURITE SOCIALE POUR ARRET DE TRAVAIL

Les indemnités journalières liées aux arrêts de travail ont été revalorisées au 1er Janvier 2020.

Ces indemnités sont versées par la Sécurité sociale aux actifs ayant arrêté de travailler. Soit en cas de maladie, de maternité, ou de paternité.

La récente augmentation de ces indemnités fait suite à la revalorisation du salaire minimum. Le Smic entre en effet en ligne de compte pour le calcul des indemnités journalières.

Pour calculer les indemnités journalières en cas d’arrêt de travail, les pouvoirs publics se basent sur le salaire journalier de base. Celui-ci se calcule à partir d’une moyenne des rémunérations brutes d’un salarié, dans la limite de 1,8 Smic mensuel. A savoir 2.770,96 € bruts au 1er janvier 2020

Une fois le calcul fait, les indemnités représentent systématiquement 50% de ce salaire journalier de base.

Pour obtenir le salaire journalier de base, il faut additionner les trois derniers mois de salaires bruts précédant votre arrêt de travail (ou des 12 derniers mois en cas d’activité saisonnière) et diviser le total par 91,25. Le salaire journalier de base est donc plafonné à 91,10 € (2 770,96 x 3/91,25).

A savoir :

Pour les salariés, ayant au moins trois enfants à charge, les indemnités journalières sont égales à 50 % du salaire journalier de base pendant les 30 premiers jours de l’arrêt de travail. Puis, à partir du 31e jour d’arrêt, les IJ sont égales à 66,66 % du salaire journalier de base.