Format site (40)

RENCONTRE AVEC NATACHA

Qui es tu ?

J’ai 42 ans, je suis mariée sans enfant, mon mari a 2 grands garçons et j’habite en Picardie, dans l’Oise exactement.

J’ai découvert mon cancer du sein totalement par hasard. Venant d’apprendre une mauvaise nouvelle, j’ai tout de suite consulté. Puis le verdict est tombé.

Évidemment je travaillais…je suis secrétaire médicale dans un cabinet dentaire sur Paris.

Mon parcours « maladie et travail » :

L’annonce :

J’en ai tout de suite parlé à mes employeurs, et il a fallu que je m’absente pour pratiquer les examens.

Ils ont été très présents, nous sommes une petite structure, donc nous en discutions tous ensemble. Mes deux patrons (un homme et une femme) ont pris soin de moi dès l’annonce.

Rien n’a été mis en place au début car je souhaitais continuer à travailler.

Les traitements :

Je n’ai pas pu continuer à travailler, le traitement de chimiothérapie était trop lourd, j’étais énormément fatiguée.

Mais j’ai gardé des liens. Ils prenaient de mes nouvelles toutes les semaines, j’ai même reçu des cadeaux de leur part.

Ils m’expliquaient que les patients demandaient chaque jour de mes nouvelles.

Ils sont venus me voir à la maison, et moi lorsque j’avais des rendez-vous, j’allais quelques fois les voir.

L’après :

J’ai préparé mon retour avec eux, et nous avons mis en place mon mi temps thérapeutique autour d’un déjeuner. J’ai choisi avec eux les jours sans aucun problème.

Aujourd’hui mon mi temps thérapeutique s’arrête. J’avais prévenu que je ne souhaitais pas reprendre à plein temps. La maladie nous change, je vois la vie autrement et je ne souhaite pas me stresser pour le travail.

Je vais donc travailler 3 jours et une journée de télétravail, avec un repos le mercredi.

C’est un choix nous en avons longuement discuté avec mon mari, mais lui le premier ne souhaitait pas que je reprenne à 100%. J’ai 3 heures de transport (quand tout va bien) et c’est une grosse contrainte, c’est fatiguant, même si c’est en train.

Pour aider ceux qui  rencontrent la maladie pour la première fois, quel serait LE conseil que tu leur donnerais ?

Nous avons le droit au mi temps thérapeutique, je pense qu’il est important, pour reprendre en douceur et se réadapter au rythme du travail.

LE truc ou astuce qui t’a aidé ?

M’écouter. Je suis sans cesse à l’écoute de mon corps.

Pour aider à faire progresser les entreprises sur la maladie au travail, peux-tu nous citer 3 actions qui te semblent utiles à mettre en place pour mieux concilier maladie et travail ?

Action 1 : être à l’écoute du malade.

Action 2 : adapter le temps de travail.

Action 3 : respecter le malade (car c’est une maladie que l’on ne voit pas toujours).