Fannny FB ok

RENCONTRE AVEC FANNY

Qui es-tu ?

Je suis Fanny, j’ai 27 ans, j’ai vendu mon restaurant familial et quitté Paris il y a plus de deux ans, pour le soleil du Var. J’y tenais un gîte avec mes parents avant de tomber malade et de monter « Entrenoue », ma micro entreprise de turbans sur mesure, pour les femmes touchées par le cancer.

L’annonce de la maladie :

Je suis chanceuse car j’ai appris mon cancer du sein dans un cadre familial, travaillant avec mes parents à cette époque là. J’ai dû subir une opération et débuter les traitements au mois de juillet, en pleine saison touristique…

Les traitements :

L’opération impliquait un curage axillaire complet et un protocole lourd de chimiothérapie en « dose dense », je me suis donc retrouvée dans l’incapacité de travailler.

J’ai alors été contrainte de déléguer les tâches manuelles et physiques. J’ai pu continuer à gérer le travail administratif, mais la gestion des logements a été assurée par ma mère et une employée saisonnière.

L’après :

Durant la maladie, mes perspectives se sont complètement redéfinies.

Moi qui étais en réalité en recherche de projet professionnel depuis quelques années, j’ai décidé de revenir à un domaine que j’avais fini par quitter  à la fin de mes études  : la couture.

Aujourd’hui, à quoi ressemble ton quotidien au travail ?

Mes études et passages dans les maisons de couture Parisiennes m’ont apporté des compétences techniques, mais évoluer dans ce monde de la mode si particulier ne me correspondait pas.

En lançant ma micro entreprise, j’ai souhaité mêler ma passion pour la couture et mon envie d’œuvrer dans le milieu de la maladie. Milieu dans lequel j’ai basculé, avec mon énergie à vouloir apporter ma petite touche à moi, alliée à une envie de liberté.

Le cancer ouvre les yeux et nous permet de redéfinir nos envies et de foncer alors que nous n’aurions jamais osé sans cela.

Pour aider ceux qui  rencontrent la maladie pour la première fois, peux-tu nous confier tes trucs pour concilier maladie et travail ?

Je pense qu’avoir un projet qui nous tient à cœur peut nous porter et représenter une source de motivation très importante.

Mais il faut savoir s’écouter et s’adapter à nos nouvelles contraintes physiques.

Quel serait LE conseil que tu leur donnerais ?

Écouter ses envies et se lancer…..

Le site de Fanny : https://www.entrenoue.com/