Test nouveau Canva (23)

RENCONTRE AVEC NATHALIE

Qui es-tu ?

Je me prénomme Nathalie j’ai 47 ans et je vis dans le Morbihan.

Mariée depuis 21 ans, 25 ans de vie commune, 3 enfants : une fille de 18 ans, un garçon de 14 ans et demi et une fille de 12 ans

 Quelle est ta formation ?

 Je possède 1 CAP sténodactylographe, 1 BEP secrétariat, 1 BEP Economique Social Administratif et Communication, 1 BAC PRO secrétariat communication informatique  et 1 BAC par correspondance de secrétaire médicale .

J’ai été caissière, manutentionnaire, responsable en boulangerie SHOPI, responsable de caisse, responsable de rayons divers et variés, secrétaire en imprimerie, secrétaire dans une société de surveillance, secrétaire dans une société de nettoyage

J’ai fais de la vente à domicile (VDI) je suis Hôtesse actuellement

Je suis actuellement maman au foyer à la recherche d’emploi.

 Quel métier  aimerais-tu exercer ?

Le travail parfait serait pour moi secrétaire (ou vendeuse dans un magasin) à mi-temps ou à temps partiel (tous les matins jusqu’à 13H30/15H par exemple) car cela me permettrait de continuer à gérer mes enfants (oui même grands ils sont encore très demandeurs pour plusieurs choses). Continuer mes soins et contrôles sans contrainte, gérer ma fatigue et mes douleurs persistantes (je vous le dis mais je ne le montre pas, je suis dynamique malgré tout, et garde toujours la joie de vivre). Tous ceux qui me connaissent vous le diront !

Pourquoi as-tu choisi ce domaine ?

Afin de pouvoir tout gérer !! Enfants, reconstruction en cours, soins, fatigue, douleurs, vie de famille… sans que cela augmente mes douleurs au bras droit, l’épaule et le dos (et les doigts qui rouillent aussi parfois). Ce domaine me permet de voir du monde également ce qui est un grand plus pour le moral !

De plus le secrétariat est ma formation de base et la vente me permet d’avoir un rapport sympathique avec les clients que je côtoie. Les deux me vont bien !

Quand tu as appris que tu avais un cancer, quelle était ta situation professionnelle ?

Lorsque j’ai appris la maladie, j’étais maman au foyer et je désirais reprendre un emploi à temps partiel.

J’ai envoyé 28 C.V. Le 1er septembre 2013 et le 16 septembre qui suivait ma gynécologue me projetait dans les examens de santé… Il a fallu tout stopper.

As-tu choisi d’en parler à ton entourage ?

N’étant pas salariée, j’en ai juste référé aux écoles pour qu’ils gardent un œil bienveillant sur les enfants, afin qu’ils gardent une enfance sans trop de peine en eux, si c’était possible…

 Comment les gens ont-ils réagi ?

Oulala ! Certains ont appris la nouvelle et ont été bien ennuyés, d’autres ont eu l’impression que je leur annonçais  leur propre cancer et d’autres n’ont eu aucune réaction, comme si je leur annonçais une grosse grippe ! « ah ok, soignes-toi bien ! », bref les réactions sont bien différentes chez les personnes et ce n’est pas toujours celles à qui on pense qui réagissent le mieux !

Comment as tu fait  pendant les traitements ?

J’ai assumé tous mes levés à 6H30, mes allers et retours 12H/13H15 et 16H15 pour mes deux derniers encore en primaires à l’époque. Nous avons fait en sorte de garder une vie « normale » quoique allégée en courses, repas, ménage, où mes enfants et mon mari mettaient la main à la pâte malgré leurs journées respectives.

As-tu rencontré des difficultés particulières ?

L’avantage d’être maman au foyer est que j’ai pu me reposer tous les après-midi de 14H à 16H afin de pouvoir gérer les devoirs et le reste de tout le foyer…

Les difficultés ont été le fait de gérer tout le quotidien avec des douleurs et des doigts qui ne voulaient pas plier. Les matins je longeais les murs pour me diriger dans la cuisine afin de faire tous les petits déjeuners à deux mains, comme si j’avais des moufles car mes phalanges ne pliaient pas, conduire alors que je n’arrivais pas à passer la seconde…

Bref les aléas de la chimiothérapie, radiothérapie et hormonothérapie !!!

Qu’est-ce qui et/ou qui t’a aidé ? 

Ce qui m’a fait tenir le coup ce sont mes enfants, mon époux, mes parents, ma kiné qui a joué un rôle très important (et même encore maintenant car je suis en reconstruction avec lambeau dorsal), et toutes les personnes que j’ai croisé dans le médical, des gens extraordinaires du médecin à l’aide soignant aux anesthésistes… j’ai eu cette chance là jusqu’à présent.

Je tiens à remercier mes enfants, mon conjoint, mes parents,  tous les services médicaux des divers hôpitaux que j’ai croisé et que je croise encore, ma kiné (elle m’a convaincu d’écrire pour me libérer car j’aime les mots) dans un premier temps, puis ma famille, les ami(e)s même ceux partis depuis mais qui à l’époque ont su être présents… Tous ceux qui ont croisé ma route et soutenu de n’importe quelle manière que se soit.

Qu’est-ce qui et/ou qui aurait pu t’aider ?

La compréhension de certaines personnes et non leur pitié ou leur inexistence… L’être humain est bien curieux parfois dans ses réactions diverses et variées.

Financièrement aussi on n’est pas super aidé mais on ne va pas trop se plaindre cela pourrai être pire.

Quel a été l’impact du cancer par rapport à ta vie professionnelle ?

Le fait que je ne pourrai plus exercer n’importe quel emploi, je dois me préserver et faire ce que mon corps m’autorise à faire.

 As-tu changé de métier / parcours ? Ou développé un nouveau projet ?

Je cherche depuis peu justement un emploi à mi temps que mon corps ne me fera pas payer mais cela reste très difficile !  Un travail à temps partiel avec les horaires que je désirerais, je ne suis pas certaine de trouver mais je ne lâche pas l’affaire (rires)!

A ton avis, quelles qualités et compétences as-tu gagnée en étant confronté à cette maladie ?

 J’ai appris à relativiser, à gagner de la force (de la hargne), de la persévérance et de la positivité !!! Même quand je suis douloureuse je me dis « t’as pas mal t’es une guerrière, avance ! » et je fais ma journée comme elle doit être faite !

 Comment as-tu connu Allo Alex, as-tu déjà testé les services?

 Allo Alex m’a contacté suite à mon témoignage  dans une vidéo que j’avais posté  sur Facebook, et je l’en remercie infiniment.

 Je n’ai pas testé les services mais je vais m’y coller !

 As-tu quelque chose à rajouter ou des infos essentielles que tu aimerais partager ?

 Je souhaite que ma vidéo, et celles des autres témoignages à venir sur la page, puissent faire un carton sur le net afin que toutes les personnes touchées de près comme de loin par une maladie, sachent qu’elles ne sont pas seules,et que l’on peut se soutenir…

J’encourage toutes les personnes à trouver un moyen de se libérer de ce poids de la maladie à travers l’écriture ou la peinture, ou la marche ou du tricot ou de la couture ou tant de choses… C’est libérateur !

 Accrochez-vous tous car la vie est belle, profitez des moindres petites choses de la vie, balayez tout ce qui peut être négatif même si cela paraît parfois au-dessus de vos forces, pensez à toujours positiver et avancer du mieux que vous le pouvez jusqu’à « oublier » la maladie… Soyez plus fort qu’elle, vivez !

Merci Allo Alex de m’avoir permis de m’exprimer, c’est une très bonne thérapie que je souhaite à d’autres…