interw Barbara

RENCONTRE AVEC BARBARA

Qui es-tu ?

Je m’appelle Barbara, j’ai 37 ans, je suis mariée, 3 enfants.
Je vis à Saint- Maximin la sainte-baume, dans le Var

 Quelle est ta formation ?

 J’ai toujours travaillé dans le secteur du social/petite enfance.

Quel métier exerces- tu ou aimerais-tu exercer ?

Aujourd’hui, je voudrais continuer à travailler dans le social, mais pour aider des personnes comme moi, atteintes d’un ou plusieurs cancers du sein.

Quand tu as appris que tu avais un cancer, quelle était ta situation professionnelle ?

Lors de mon premier cancer du sein droit en 2007, j’étais âgée de 27 ans et j’étais assistante maternelle à mon domicile.

J’ai dû rompre tous mes contrats pour pouvoir suivre mes traitements : biopsie, chimiothérapie, tumorectomie, radiothérapie.

Ce n’était pas possible de continuer de travailler avec des enfants.

Lors de ma récidive au sein droit en 2015, j’ai été en arrêt maladie pendant 6 mois, le temps de faire une mastectomie en novembre 2015 et une pose de prothèse en février 2016.

Lors de mon cancer du sein gauche en 2016, j’ai aussi été en arrêt maladie pendant 6 mois, le temps de faire une mastectomie avec pose de prothèse en décembre 2016 et une symétrisation en mars 2017.

As-tu choisi d’en parler à ton entourage professionnel ? 

 J’en ai parlé de suite à mon employeur et mes collègues de travail, ils connaissaient mes antécédents et ont été super.

 Comment les gens ont-ils réagi ?

 La réaction de mon entourage, comme la nôtre pour le premier cancer : abasourdis, incompréhension, inquiets…. Mais toujours présents que ce soit la famille, les amis, ou mon mari.

Pour le deuxième  et le troisième, on y était déjà passé, donc toujours de l’incompréhension et de l’inquiétude, mais toujours leur présence !

As-tu rencontré des difficultés particulières ? 

Des difficultés, il y en a eu pour les 3…

Comprendre pourquoi on tombe malade !

S’organiser pour les enfants.

Etre abandonnée par le secteur médical une fois qu’on est en rémission.

Refus d’accepter un troisième cancer à un an d’intervalle avec le deuxième.

Refus d’accepter son nouveau physique complètement balafré au niveau du buste et du dos, prise de poids, handicap.

Pour le troisième cancer j’ai dû avoir une aide psychologique.

Mais j’ai surtout eu pour les trois cancers, la présence de mon mari, de mes filles, de mes amis, de ma famille…

Quel a été l’impact du cancer dans ta vie professionnelle ?

Au niveau professionnel ce qui a changé, c’est que je suis reconnue handicapée à plus de 80%.

Mes bras ne fonctionnent plus comme avant:  les choses courantes de la vie comme écrire, soulever les bras, couper des légumes, soulever une casserole…. sont devenues difficiles à exécuter.

As-tu changé de métier / parcours ? Ou développé un nouveau projet ?

Une reconversion professionnelle est devenue indispensable aujourd’hui, je ne peux plus travailler avec les enfants.

Plusieurs projets professionnels sont en cours, en attente de validation.

 A ton avis, quelles qualités et compétences as-tu gagné en étant confronté à cette maladie ?

 Aujourd’hui tout ce qui est matériel m’importe peu, ma vie ne tient qu’à un fil, je ne suis pas à l’abri d’une récidive, je veux donc une vie professionnelle dans laquelle je m’épanouisse.

 Comment as-tu connu AlloAlex, as-tu déjà testé les services?

J’ai connu Allô Alex grâce aux réseaux sociaux, mais je ne l’ai jamais testé, jamais osé sûrement….!

 As-tu quelque chose à rajouter ou des infos essentielles que tu aimerais partager ?

La pente est dure à remonter, il faut maintenant trouver un emploi où je puisse allier mon bien-être professionnel à mon handicap.