Christine YAO

RENCONTRE AVEC CHRISTINE

Qui es-tu ?

Je m’appelle Christine, j’ai 43 ans, je vis à Anglet et je suis mariée.

 Quelle est ta formation ?

Je suis infographiste multimédia.

Quel métier exerces- tu ou aimerais-tu exercer ?

Celui que j’exerce, avec en prime ce que j’ai commencé depuis longtemps : auteure de roman, et en plus je m’intéresse aux arts divinatoires que je pratique en tant que passionnée !

Pourquoi as-tu choisi ce domaine ?

Je suis une passionnée de l’image depuis toujours, et l’infographie me permet de travailler sous plusieurs aspects et jusqu’ à l’infini des possibilités que m’offre un certain logiciel de retouches photos !

L’informatique m’intrigue et internet est un moyen de m’exprimer aussi via les outils que l’on nous offre.

J’aime aussi écrire. Petite, je dessinais et ma mère notait mes histoires….

J’ai repris un livre commencé à l’âge de 19 ans, et je l’ai inclus dans une nouvelle histoire….j’écris actuellement la suite !

Je suis multitâche ! Et depuis peu, je me remets aux arts divinatoires et je créé mes propres jeux !

Quand tu as appris que tu avais un cancer, quelle était ta situation professionnelle ?

  Je ne travaillais pas mais j’étais présidente de mon association d’art Atout Art.

As-tu choisi d’en parler à ton entourage professionnel ?

Étant donné que je ne travaillais pas, je n’avais pas d’entourage professionnel.

Mais j’en ai parlé autour de moi et parfois les conséquences de cette annonce étaient désastreuses (fuites des personnes, mauvais jugements, abandons…)

 Comment les gens ont-ils réagi ?

Je l’ai dit plus haut, certains m’ont accompagnée et suivie, d’autres m’ont rejetée… j’ai vu alors ceux qui valaient la peine que je m’intéresse à eux et comment balayer devant ma porte. Cependant je reparle a certains qui m’ont rejetée à ce moment là !

As-tu continué à travailler ou à te former ou t’es-tu arrêté pendant les traitements ?

Je me suis totalement arrêtée, je n’arrivais pas vraiment à me concentrer, notamment pour lire.

Mais je tenais mon blog, et puis après les soins lourds, je suis devenue bénévole à la Ligue contre le cancer et une autre association contre le cancer de ma région.

As-tu rencontré des difficultés particulières ?

Ce genre de maladie, que ce soit un cancer ou autre, affecte tout, aussi bien physiquement que moralement.

C’est vraiment un travail à plein temps entre les soins, et les attentes.

On est forcément touché sous tous les angles, et sans aide qu’elles quelles soient……. c’est la mort assurée.

J’ai changé, et je pense en bien. Je suis devenue très patiente je dois le dire, je profite de la vie et je balaye d’un revers les petites contrariétés du quotidien.

J’ai aussi appris à me montrer « transparente », à avoir un regard objectif sur une situation.

J’ai aussi une confiance acquise que je n’avais pas auparavant.

Sans le cancer, je ne serais pas cette personne que je suis devenue et qui me convient , même si j’aspire a aller encore plus loin pour me connaître à fond !

Qu’est-ce qui et/ou qui t’a aidé ?

Je peux dire que mon mari, ma famille et mes proches étaient et sont toujours là,.

Mon équipe médicale pluridisciplinaire a, et, est toujours un grand soutien pour moi, et la confiance qu’ils me portent est désormais incluse en moi.

J’ai aussi fait des connaissances qui me sont plus que positives pour avancer…. et dans le bon sens !

J’ai été aussi en tant que patiente, puis bénévole, à la Ligue contre le Cancer, où j’ai pu me remettre en selle sur un PC (ordinateur), pour créer encore et encore…… !

 Qu’est-ce qui et/ou qui aurait pu t’aider ?

Continuer à en parler avec les médecins, mes équipes médicales et mes amis.

Quel a été l’impact du cancer dans ta vie professionnelle ?

Je dirais en bien, cela m’a permis de m’ouvrir, de me faire confiance, de rester à ma place quand il le fallait .

J’ai tenté de vivre de ma passion, mais j’ai bien vu que j’ai échoué,  mais que je dois continuer dans les voix que j’ai choisies, poursuivre mes rêves !

 As-tu changé de métier / parcours ? Ou développé un nouveau projet ?

Non et oui. Je veux poursuivre ma passion d’infographiste.

Je continue à écrire (la suite de mon roman est en cours!), et je veux poursuivre mes dons d’aider les autres via les arts divinatoires car j’ai du potentiel !

A ton avis, quelles qualités et compétences as-tu gagné en étant confrontée à cette maladie ?

Avant tout, la patience ! Je suis devenue très calme, sereine, je suis plus confiante, j’arrive à observer avant d’agir, et à faire sans me soucier des « on dit »….. faire et laisser dire !

Comment as-tu connu Allo Alex, as-tu déjà testé les services?

J’ai été contactée directement via Facebook.

 As-tu quelque chose à rajouter ou des infos essentielles que tu aimerais partager ?

 Je ne sais pas si mon témoignage aidera des personnes, ce que je veux dire c’est qu’il faut aller au bout de ses rêves, d’essayer d’oser car à tout moment on peut ne plus en être capable !

Je pense que le cancer m’a ouvert la voie sur ce que je suis réellement et à quoi j’aspire…

J’aime la vie plus que tout et j’espère pouvoir la vivre à fond tant qu’il est encore temps, en laissant de coté les peurs et les doutes, et en avançant sans me retourner.

Savoir accepter l’aide qu’on nous offre et savoir remercier quand il le faut. Et surtout se faire confiance et apprendre à s’aimer.

Le cancer a voulu me tuer car je me malmenais, je n’étais pas heureuse, j’étais en colère et très fatiguée, mon corps a allumé la sonnette d’alarme et grâce à lui j’ai choisi de lutter contre la mort, de me comprendre, d’accepter mes cicatrices et surtout de profiter de la VIE !

Je rajouterai enfin que je vous remercie d’avoir fait appel à moi pour mon témoignage, en espérant que celui -ci puisse apporter quelque chose a quelqu’un… Merci !