Interview Virginie

Rencontre avec Virginie

Virginie, 35 ans, qui habite dans l’Ain, revient aujourd’hui sur son épisode de cancer et témoigne de son expérience cancer et travail.

Quelle est ta formation ?

Fac de lettres modernes puis BTS MUC (management des unités commerciales) et BAFA en parallèle.

Quel métier exerces- tu ou aimerais-tu exercer ?

J’ai exercé pendant plus de 10 ans les métiers de vendeuse, puis responsable de rayon, de magasin et enfin chef de secteur. J’ai également 1 an d’expérience comme assistante maternelle.

Pourquoi as-tu choisi ce domaine ?

J’aimais le contact avec les gens en premier lieu, les aider, les conseiller…Et aussi le marketing et le management.

Quand tu as appris que tu avais un cancer, quelle était ta situation professionnelle ? 

En plein questionnement professionnel, lassée du commerce j’étais assistante maternelle depuis 1 an, un peu par défaut et hésitais entre un métier proche des enfants type auxiliaire de puériculture (mais concours difficile car peu de places) et un métier type accueil en entreprise ou formation pro pour garder le coté « contact » .

As-tu choisi d’en parler à ton entourage professionnel ? 

J’en ai parlé uniquement aux parents du bébé que je gardais car je devais arrêter et à Pôle Emploi qui s’est empressé de me radier sans me proposer la moindre solution…

Comment les gens ont-ils réagi ?

Les parents du bébé que je gardais étaient effondrés car nous étions tous très attachés les uns aux autres. Ça a été très dur au début surtout que mon projet de maternité s’est aussi envolé avec la maladie…

As-tu continué à travailler ou à te former ou t’es-tu arrêté pendant les traitements ?

J’ai tout arrêté pendant 1 an car les traitements étaient trop lourds et mon cerveau était souvent sur OFF à cause de la fatigue … Et depuis peu, même si je suis toujours en arrêt jusque septembre,  je recommence à réfléchir à mon avenir professionnel mais les questions ne sont plus les mêmes…

As-tu rencontré des difficultés particulières ? 

L’isolement n’est pas toujours facile à vivre et on se pose beaucoup de questions quand à son avenir. Surtout que pour moi avoir des projets est primordial pour continuer à avancer.

Qu’est-ce qui et/ou qui t’a aidé ?  

La première année, pas grand chose car je refusais d’aller sur des forums etc…Et puis il y a quelques mois je me suis rapprochée d’une association près de chez moi qui aide les personnes touchées par le cancer et cela m’a beaucoup apporté sur tous les plans.

 Qu’est-ce qui et/ou qui aurait pu t’aider ?

Etre écoutée, partager, rencontrer des gens qui ont vécu la même chose. Après, je suis quelqu’un de très positif donc j’ai gardé le moral et ma bonne humeur tout le long des traitements.

Quel a été l’impact du cancer dans ta vie professionnelle ?

Cela à changé énormément de choses . Alors il est vrai que je me cherchais déjà avant mais la maladie donne un autre visage à la vie, une valeur supplémentaire…Comme je dis souvent, il y a un avant et un après et ce serait une erreur de vouloir reprendre sa vie comme avant car nous ne sommes plus tout à fait les mêmes et il faut l’accepter pour avancer. Il faut faire « le deuil » de sa vie d’avant pour rendre la suite plus belle. Enfin c’est comme ça que moi j’ai choisi de le vivre, ce n’est pas une généralité.  J’ai choisi de faire de mes faiblesses ma plus grande force et que cette expérience m’apporte non seulement à moi mais aussi aux autres. Elle m’a apporté une énorme envie de partager et de voir la vie en rose. De ce fait, le métier de commercial me paraît aujourd‘hui bien dérisoire et loin de mes aspirations. Et assistante maternelle je n’en aurais pas la force…

As-tu changé de métier / parcours ? Ou développé un nouveau projet ?

J’ai développée un projet fantastique en faveur des personnes touchées par le cancer qui va me permettre de réaliser mon envie de partager, d’aider et qui garde mon envie de contact. Il verra le jour fin d’année début d’année prochaine grâce à tous les gens merveilleux que j’ai rencontrés et qui me font l’honneur de me suivre. Cette maladie m’aura finalement apporté beaucoup, surtout humainement et ce projet me donne une énergie folle!

A ton avis, quelles qualités et compétences as-tu gagné en étant confrontée à cette maladie ?

La bienveillance, l’altruisme et une envie de mordre la vie à pleines dents.

Comment as-tu connu Allo Alex, as-tu déjà testé les services?

Par facebook.

As-tu quelquechose à rajouter ou des infos essentielles que tu aimerais partager ?

Je tiens à remercier tout ceux qui me font confiance et me suivent dans cette belle aventure (ils se reconnaitront) et tout particulièrement l’association Sein Vulbas en Rose.

Et pour toutes les personnes touchées par le cancer dans la région de l’ain qui souhaitent me suivre, je vous invite à visiter ma page facebook nini ma vie en rose et très bientôt « le cocon » à Saint Vulbas.

Merci également à Allo Alex de m’avoir écoutée!