LISA

Rencontre avec Lisa

Aujourd’hui, découvrons l’expérience cancer et travail de Lisa jeune femme de  30 ans ,en couple,  qui habite Montpellier. Elle partage ici son histoire mais la raconte également sur son blog http://fuckingbigc.blogspot.fr/ .

Quelle est ta formation ?

J’ai un diplôme des métiers d’Arts de l’école Boulle (Paris) en Tapisserie Décoration d’ameublement et une licence en Arts Plastiques.

Quel métier exerces- tu ou aimerais-tu exercer ?

Je suis sans emploi depuis moins d’un mois mais j’étais décoratrice et chargée de production dans une agence d’évènementiel.

Pourquoi as-tu choisi ce domaine ?

Je suis une créative, j’ai donc choisi un métier dans lequel j’étais épanouie. C’est ma passion de créer, fabriquer, et mettre en place des déco pour toutes sortes d’évènements. Ça n’a pas été évident de trouver un emploi dans ce domaine mais je me suis accrochée !

Quand tu as appris que tu avais un cancer, quelle était ta situation professionnelle ?

J’étais salariée en CDI.

As-tu choisi d’en parler à ton entourage professionnel ? 

Oui, c’est une petite entreprise, j’en ai donc parlé d’abord à ma collègue et amie puis à mes patrons pour voir quelle solution envisager. Je leur en ai parlé peu de temps après l’annonce du diagnostique et j’étais alors en congés. Il fallait que je leur explique pourquoi je ne pouvais pas revenir travailler dans l’immédiat !

Comment les gens ont-ils réagi ?

Ils ont été très compréhensifs et aussi abasourdis que moi !

As-tu continué à travailler ou à te former ou t’es-tu arrêté pendant les traitements ?

Je voulais au départ continuer à travailler mais au vue de ma réaction aux traitements ce n’était pas possible et puis en y réfléchissant, je voulais me concentrer sur ma santé et ne plus subir le stress de mon travail.

As-tu rencontré des difficultés particulières ? 

Niveau professionnel oui, il m’était impossible d’assurer mon travail dans l’état dans lequel je me trouvais, car déjà il est très physique ( port de charges lourdes, grimper en hauteur, des journées à rallonge, etc…) et j’avais beaucoup de mal à rester concentrée. Mon état de santé à tout remis en cause dans ma vie !

Qu’est-ce qui et/ou qui t’a aidé ?  

Durant les traitements rien ni personne. Aujourd’hui, 3 mois après la fin de mes traitements, j’ai rejoint l’association Le Jour d’Après,  → http://www.lejourdapres.org/  qui organise des ateliers avec une coach. Nous travaillons sur le retour ou le maintien dans l’emploi après une maladie.

Qu’est-ce qui et/ou qui aurait pu t’aider ?

J’aurais aimé rencontrer l’association plus tôt, durant mes traitements. Nous avons besoin d’être guidé sur le sujet du maintien dans l’emploi pendant la maladie. A ce moment là je ne savais pas encore si je pourrais continuer à exercer mon emploi ou non après le cancer.  Et aujourd’hui j’ai encore ce même besoin. J’ai des projets en tête mais difficile de savoir comment avancer avec le Cancer que l’on traîne comme un boulet ! J’aurais aimé aussi que mon entreprise soit en mesure de me proposer un moyen de continuer à travailler mais il y a beaucoup de travail à faire à ce sujet …

Quel a été l’impact du cancer dans ta vie professionnelle ?

Le cancer m’a permis de changer de cap. Malheureusement encore fatiguée et affaiblie aujourd’hui, un bras moins mobile qu’avant suite au curage axillaire, je ne suis plus en mesure d’exercer mon métier dans l’entreprise où j’étais car je savais qu’on attendait de moi que je sois à cent pour cent performante. Dans ce type de métier il est compliqué d’adapter un poste…Nous avons donc pris la décision avec mon employeur de faire une rupture conventionnelle. Mon boulot va beaucoup me manquer. Mais le cancer m’a aussi fait prendre conscience que je ne voulais plus de stress intense lié au travail ni y consacrer tout mon temps. Je veux profiter de tout ce que la vie peut m’offrir à côté. Même si me retrouver sans emploi est difficile à vivre…

As-tu changé de métier / parcours ? Ou développé un nouveau projet ?

Je ne sais pas si j’arriverai à retrouver le même type d’emploi car le marché du travail est difficile et je ne suis plus aussi performante qu’avant… Je m’investis dans le milieu associatif, pour le moment en tant que bénévole mais j’aimerai trouver un emploi dans ce domaine. Je souhaite  mettre mes compétences développées dans le domaine de l’évènementiel au service des malades. C’est mon projet, et ça avance à tout petit pas, je sais que la route va être longue !

A ton avis, quelles qualités et compétences as-tu gagné en étant confronté à cette maladie ?

Je ne pense pas avoir gagné de compétences avec le cancer bien au contraire j’ai peur d’en avoir perdu mais je pense être encore plus empathique et à l’écoute qu’avant. Et je vais plus facilement à l’essentiel!

Comment as-tu connu Allo Alex ?

Grâce à Lili Sohn, nous avons échangé à propos du livre Cancer et Travail qu’elle a illustré (et que je n’ai toujours pas lu !) et je suis tombée dessus sur  les réseaux sociaux. C’est un beau projet et nous allons dans ce sens avec l’association Le Jour d’après.

As-tu quelquechose à rajouter ou des infos essentielles que tu aimerais partager ?

 Je raconte et partage mon histoire, mon vécu, mes ressentis et mes petites astuces dans mon blog http://fuckingbigc.blogspot.fr/ et https://www.facebook.com/FkgBigC/?ref=bookmarks. C’est ma thérapie ! J’espère apporter mon aide à ceux qui traversent l’épreuve du Cancer mais également toucher et sensibiliser les autres ! C’est ma première contribution avant de peut-être en faire mon métier !

Et puis merci à vous de mettre en place ces outils indispensables dans la vie des malades !